AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Je suis désolée ... (juan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

WELCOME TO DETROIT
Heaven E. Jacobson

AGE : 28
NOMBRE DE CONTACTS : 75
ANNIVERSAIRE : 08/10/1989
EN VILLE DEPUIS LE : 07/10/2012
AVATAR : Nina Dobrev (liloo 59)




MessageSujet: Je suis désolée ... (juan) Mer 21 Nov 2012 - 19:30


Heaven & Juan
J'
étais chez moi. Je n'avais pas vu Gabriel depuis quelques jours. je regardais la télé ... je soupirais sans trouver une chaîne pour adapter mes plaisirs. Je soupire. C'était ennuyant tout ça. Me levant, je m'étirais, j'avais encore des refus de postes pourtant j'essayais d'être souriante, d'être vraiment la prof qu'on voulait avoir, mais aucuns postes n'étaient apparemment fait pour moi, c'était limite déprimant. Je ne savais pas quoi fair eni quoi penser de tout ça. Marchant pieds nus dans mon appartement, je réfléchissais, me laissant dans mes sombres pensées. Je pris un verre et y fit couler du jus d'orange pour le boire d'une traite. l'ennuie me gagnait de plus en plus. Des souvenirs aussi. Je me sentais ... mal. Prenant mon portable, j'envoyais un rapide texto à Juan. Je me dirigeais vers ma salle de bain tout en lui répondant. Arrivée à destination ... après quelques pas seulement, j'ouvris l'eau du robinet et me fit ainsi couler un bain. Là, je me regardais dans la glace, posa mon téléphone de côté. J'avais répondu machinalement "oui" à sa demande de venir à la maison. Le bain se remplit et je m'y inséra dedans après avoir jeté mes affaires dans le panier à linge. Me glissant dans l'eau chaude, je restais un instant là avant de m'y plonger en douceur. Les images ... les pensées ... tout ce que j'ai vécue à Los Angeles me revenait en mémoire. Plus ça me tiraillait, moins j'arrivais à oublier. Soudainement, je me mis assise et regardais devant moi. L'eau dégoulinait sur mon corps nu. Je déglutis. Les larmes sortaient de mes yeux. c'était dur. Gabriel. Je voulais lui parler. J'allais faire une connerie. Je le savais. Dépendante de mes pulsions auto destructrices, je n'arrivais pas à me sortir de mes pulsions suicidaires. Cela faisait à peine quelques mois que j'étais sevrée en alcool et en drogue que cela me manquait. j'étais maigre, m'alimentais peu ... je soupire. Mon regard se pose sur mon rasoir. Rapidement, ma main se porte dessus et je le démonte pour en prendre une lame. me couchant dans mon bain je la regardais ... et d'un coup, je fis une marque puis une autre à mon bras. Je sanglotais. Bon sang j'avais ... encore une fois perdu contrôle. Regardant mes bras en sang, j'hurlais .... me sentant pitoyable. Vite que la mort arrive ... une crise d'angoisse suivi d'une crise de nerf .... ça craint. je ferme les yeux, mes bras se crispèrent et je les mis dans l'eau me laissant couler ...

    « Gabriel ... »


Je me laissais m'immerger dans l'eau alors que le sang s'échappa de mon corps. Une nouvelle fois j'avais échoué. Une nouvelle fois je me suis perdue. Gabriel avait raison, il ne pouvait pas me laisser seule. Pourtant, malgré cette faiblesse d'aujourd'hui ... j'étais tout de même forte. Pour oublier je me réfugiais dans des choses que j'aimais. je me battais ... sauf que là aujourd'hui ... mes pulsions avaient attendues et m'ont eu ... j'étais faible ... et surtout fatiguée. Les yeux fermés, j'entendais des fracas .... mes yeux à peine ouvert décernés une silhouette .... était ce Gabriel ? Ou Juan ? Je venais de me souvenir que je lui avais envoyé un sms tout à l'heure disant qu'il pouvait venir .... ça n'aurait jamais dû se passer comme ça ...

code by Mandy


Dernière édition par Heaven E. Jacobson le Jeu 22 Nov 2012 - 10:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Invité




MessageSujet: Re: Je suis désolée ... (juan) Mer 21 Nov 2012 - 21:35




« Je suis désolée... »

“You have a choice. Live or die. Every breath is a choice. Every minute is a choice. To be or not to be.”

La détresse ne laissait jamais de signes d'avant garde. Certains jours, elle était juste là, au fond de vous et elle vous écrasait l'organe vital. Malade, dégoûté de ce que vous êtes, il n'y a pas d'autre choix.. Se détruire, laisser le flux vital s'écouler par votre peau lacéré. La nature humaine était comme cela: elle avait une capacité de résistance assez faible et au delà, l'Homme n'était plus qu'un débris. Abus, drogue, alcool, tout était bon pour attenter à sa propre vie et malgré la volonté de remonter la pente, de regarder le soleil dans le blanc des yeux et lui sourire, la guérison n'était pas facile. Lent processus qui vous mettait en miettes encore plus facilement que de vous laisser à vos états d'âmes les plus douloureux. Certaines personnes souffraient continuellement et pourtant, elles réagissaient différemment face à leur crise. Pour Juan, le suicide n'était pas une solution, il n'était même pas envisageable alors qu'il avait vu la misère en Afrique. Pourtant, il souffrait de sa solitude, il souffrait de ce nouvel amour pour le meilleur ami de sa soeur mais il avait conscience de ses limites, il avait conscience que son bonheur était ailleurs et en attendant de retrouver son paradis africain, il fallait qu'il survive dans la jungle américaine.

Ce jour là, le dirigeant d'une association avait envie de voir une des personnes les plus proches qu'il avait l'honneur de fréquenter à Detroit: Heaven. Il lui envoya un petit message pour lui annoncer son intention de lui rendre visite et elle accepta rapidement même son message était bien court comparé à d'habitude. Il fallait avouer que leur relation était assez spéciale et parfois bien difficile à définir mais pour le moment, Juan Martin ne s'en embarrassait pas puisqu'un aucun des jeunes gens ne se posait de véritables questions sur ce qui se tramait. Gomez termina son joint et se dirigea d'un pas assuré vers la résidence de la jeune femme, le sourire aux lèvres d'une journée pleine de promesses. Arrivé à destination, l'espagnol toqua à la porte mais personne ne vint lui donner de réponse. Il recommença mais toujours rien. Juan était patient d'habitude mais Heaven était une personne plutôt rapide habituellement. Après la troisième tentative, Juan jura en espagnol puis ouvrit la porte. Personne à l'horizon, juste le son de l'eau qui s'écoulait dans la salle de bain.

Heaven? C'est stratégique de prendre un bain avant que je débarque c'est ça?

Il rit quelques secondes à sa propre remarque mais aucune réponse ne vint le ramener sur Terre. Tant pis, il irait la chercher. Il ouvrit la porte de la salle de bain et son sourire disparut instantanément alors qu'il eut une vision affreuse de la situation. Du sang, de l'eau qui coulait, Heaven à moitié assoupie dans le bain, prête à lâcher prise. Juan accourut et éteignit le robinet, agrippant Jacobson pour la relever. Il sortit son portable puis appela les secours, un peu paniqué.

Merde Heaven, qu'est ce que t'as foutu?! Reviens, bon sang. T'endors pas, je t'en prie!

Juan alla attraper les premières serviettes qui lui tombèrent sous la main pour colmater la plaie et empêcher le saignement en espérant que ce ne soit pas profond.

Arrête de saigner, reste en vie merde! Heaven, pourquoi tu fais ça bon sang?

Gomez posa sa main libre sur sa joue, elle semblait revenir un peu plus elle, ayant conscience de son geste. Le suicide, la détresse, tout cela, Juan Martin voulait tellement le voir disparaître...


(c) Spinelsuns
Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO DETROIT
Heaven E. Jacobson

AGE : 28
NOMBRE DE CONTACTS : 75
ANNIVERSAIRE : 08/10/1989
EN VILLE DEPUIS LE : 07/10/2012
AVATAR : Nina Dobrev (liloo 59)




MessageSujet: Re: Je suis désolée ... (juan) Sam 24 Nov 2012 - 21:06


Heaven & Juan
J'
étais dans mon bain et j'avais encore chuté. Cela faisait plusieurs jours que je n'y avais plus rechuté ainsi. C'était donc par pulsion que je pris la lame et par pulsion que je me taille mes bras comme il le fallait. La mort. Je pensais que je la méritais. Ou pas. Je ne savais plus ce que je faisais. Me laissant aller, mon corps se laissa tomber dans l'eau. J'ouvris les yeux à peine, voyant flou, croyant que c'était mon frère. C'est alors qu'on me prit dans les bras et qu'on me sort de là, m'enveloppant dans une serviette. J'étais engourdie, je ne comprenais rien. Je repris mes esprits peu à peu, toussant, grelotant de froid et là je le vis. Non pas Gabriel, mais Juan. Merde il n'aurait jamais dû voir ça. Pourquoi est il entré ? Bah oui la cruche j'ai pas verrouillé ! Mes bras continuaient de saigner, mais pas abondamment. Je me relevais rapidement, manquant de tomber à cause de l'eau

    « j'suis désolée t'aurais jamais dû voir ça je ... merde ... »


Posant mes mains sur le lavabos de la salle de bain, emmitouflant dans la serviette trempée, j'eus ces réflexes de prendre ce qu'il me fallait pour arrêter les saignements et de panser mes bras. Mais le sang me manquait et ma tête tournait. J'étais pâle. Je tremblais aussi de froid. Je pris mon peignoir et le mit après avoir enlevé ma serviette que je mis à sécher. Je m'assieds. Haletante, ma tête tournait ...

    « Je suis désolée ... t'aurais ... je ... j'avais arrêté ... et ça reviens ... je peux pas m'en empêcher »


Les larmes, la fatigue ... je pleurais. M'en voulant. Mon frère allait encore une fois le savoir et de nouveau être triste. Rien que de savoir qu'il s'inquiétait toujours pour moi me rendait folle. Il ne pouvait pas me laisser seule, mais le faisait pour que je reprenne confiance. Hors j'avais dû mal ... surtout après ce que j'avais vécue, c'était encore trop frais en moi. Ma vie d'avant était effacée officiellement, Heaven n'est jamais allée à Los Angeles ... même si en fait si. J'avais vécue tout ça. C'était très dur à oublier très dur à zapper tout ça. C'était .... j'en arrivé à là ... à vouloir mourir. Et vivre. Mourir par honte, vivre pour mon frère. C'était très embêtant de le faire surtout d'avoir été trouvée par Juan. En tout cas, c'était vraiment comme si la mort ne voulait pas de moi et qu'elle me rejetait au plus au point. Ces pulsions ...ma dépression ... ça me rendait dingue. Je voulais m'en sortir mais j'avais dû mal ... c'était très déroutant

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Invité




MessageSujet: Re: Je suis désolée ... (juan) Dim 25 Nov 2012 - 10:55




« Je suis désolée... »

“You have a choice. Live or die. Every breath is a choice. Every minute is a choice. To be or not to be.”

Il était arrivé au moment opportun finalement et c'est avec la peur au ventre qu'il tenta de ranimer Heaven. Quel désespoir pouvait bien vous mettre dans un état pareil? Elle était allée jusqu'au bout d'elle même et Juan n'arrivait pas à saisir ce qu'une personne comme elle trouvait de charmant dans le suicide. Il avait tellement l'habitude de la voir sourire, danser et faire des folies que la voir au bord du gouffre lui faisait mal. L'étudiant avait réussi à la sortir de là et Heaven revenait à elle, les blessures étaient superficielles et Juan Martin prévint les secours qu'il n'y aurait certainement pas besoin de soins. Il tenta un faible sourire en sa direction alors qu'Heaven semblait bien perturbée. Qui pouvait l'en blâmer après ce qu'elle venait de traverser? Elle s'était relevée et avait bafouillé quelques mots au hippie, celui-ci tenta de se rapprocher pour la rassurer. Heaven s'excusa et Juan Martin tentait de conserver bonne figure alors qu'il était décidément angoissé.

Heaven, ne t'excuse pas. C’est juste que j'ai eu très peur et que je ne comprends pas ton geste... Il s'est passé quelque chose?

Gomez passait pour un véritable ignorant de la situation mais son cerveau n'arrivait plus à fonctionner correctement, comme annihilé par les images qui passaient en boucle dans son crâne. Suicide. Sang. Eau. Plus rien n'avait de sens pour lui et il avait juste envie de crier à pleins poumons, comme s'il n'arrivait plus à respirer, encore moins à bouger. Il restait planté là alors qu'Heaven tentait de trouver quelque chose pour cacher sa nudité. Puis, la jeune femme précisa qu'elle ne pouvait pas s'en empêcher, c'était juste vital de se faire du mal. Juan était bouche bée, jamais il n'avait repéré son mal-être et pourtant, il l'avait réellement côtoyé ces temps. Il s'approcha d'elle et s'assit à ses côtés avant de l'entourer de ses bras tout en lui caressant les cheveux. Il fallait qu'il la calme, elle n'était pas seule et heureusement, sinon, elle ne serait peut être plus là pour en discuter. Il tourna son regard pétillant vers Heaven avant de commenter ses propos.

Ne pas pouvoir t'en empêcher? Tu as demandé de l'aide Heaven? Il faut que tu arrêtes de te faire du mal. Un jour, il n'y aura personne pour t'aider et à ce moment là, tu...

Juan ne termina pas sa phrase, imaginant les images du corps sans vie de la jeune femme. Que pouvait il bien faire pour elle? Juan Martin n'était qu'un homme après tout..

(c) Spinelsuns
Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO DETROIT
Heaven E. Jacobson

AGE : 28
NOMBRE DE CONTACTS : 75
ANNIVERSAIRE : 08/10/1989
EN VILLE DEPUIS LE : 07/10/2012
AVATAR : Nina Dobrev (liloo 59)




MessageSujet: Re: Je suis désolée ... (juan) Lun 26 Nov 2012 - 11:44


Heaven & Juan
J
e n'avais pas prévu ça. Que Juan allait venir là dans la salle de bain, ni même que j'allais vraiment faire tout ça. C'était imprévisible, impulsif et idiot. Je me sentais con, m'excusant auprès de lui, cachant mon corps aux yeux de Juan, bien qu'il l'ai déjà vu ... j'étais honteuse.

    « Je ... ne peux pas te dire. Je n'ai pas le droit c'est ... je peux pas. »


Mon passé était merdique et il fallait que Gabriel sache vers qui je me confie ... oui bon ok ou pas mais j'ai pas très envie de balancer : "bah c'est simple jsuis une ex prostituée droguée qui a dénoncé plusieurs réseaux de drogues et de prostitutions à la police et je suis sous la protection judiciaire de mon frère US Marshal. T'inquiètes, Heaven est mon réel prénom, j'ai eu de bonnes idées à changer de nom plus d'une fois" .... AHA ... la vanne ... on dirait une mauvaise série de télé'. genre amour gloire et beauté mixé d'un peu de feu de l'amour et tout ça donne un milk shake de n'importe et quoi. bref. Je m'assois, Juan vint se poser près de moi et je reste dans kes bras de l'hippie. Je m'y sentais bien. Depuis que j'étais ici, je savais où aller dans les bras de qui. Je n'avais plus envie d'avoir les mêmes fréquentations d'avant et je voulais m'en sortir. Mon corps était encore meurtri de ce qu'il avait vécu et me le faisait sentir. J'écoutais Juan, je ferme les yeux

    « Je sais »


Je pensais à mon frère. J'ouvre mes yeux. Je soupire. Puis, je me décale de Juan

    « C'est comme ci mon corps répondait à ma place. Je peux contrôler tout ça parfois non. Je prends des anti dépresseurs, je suis suivie ... mais c'est ... tout récent. Tout ce que tu peux savoir, c'est que j'ai été dans une merde pas possible pendant deux ans et j'ai pu m'en sortir avec l'aide de mon frère. Là ... je suis fatiguée. »


Lasse je le regarde. Je lui ai seulement dit ce qu'il pouvait savoir. Je souris. Le remerciant d'être là ... je lui déposa même un baiser sur sa joue et me laisse me glisser dans son cou. j'étais bien là je fermais mes yeux profitant de cet agréable moment de répit. En attendant, ça me changeait de ce que j'avais vécue à Los Angeles. J'avais vécu dans une belle merde malgré le fait que je faisais mes études là bas. J'étais entrée dans un cercle vicieux malgré moi pendant deux et voilà où ça me mène dans une belle dépression nerveuse. Tout était différent, plus calme moins stressant. C'était le calme après la tempête et je n'arrivais pas à m'habituer à tout ça. Ne disant rien, je pris sa main, la caressant. La douceur qu'avait Juan pour moi me frapper. Je finis par le regarder et sourit avant de finalement sortir de la salle de bain en l'emmenant avec moi.

    « Tu veux boire quelque chose ? »


Demande je. Je n'avais pas l'air fine moi toute nue sous mon peignoir de bain, les cheveux mouillé. Mais franchement ? j'étais juste bien au chaud et c'était la grosse flemme qui me prit pour m'habiller.
    « Merci »

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Invité




MessageSujet: Re: Je suis désolée ... (juan) Mar 27 Nov 2012 - 18:56




« Je suis désolée... »

“You have a choice. Live or die. Every breath is a choice. Every minute is a choice. To be or not to be.”

Ce qui était évident, c'était bien que Juan ne s'était pas imaginé ce genre de spectacles en se rendant chez Heaven ce jour là. Habituellement, un sourire enjoué, une douceur infinie venait l'accueillir et ils passaient toujours d'excellents moments ensemble. Aujourd'hui, le verdict était bien différent. C'était une Heaven en souffrance, au bord de la rupture que Juan avait découvert alors qu'elle venait de tenter de mettre fin à ses jours. Rien qu'à l'idée qu'elle aurait pu réussir, Juan martin eut du mal à déglutir. Son ventre était noué; et s'il n'avait pas été là? Et si elle était devenue un véritable danger pour elle même? Son discours était un brin effrayant, elle confessait ne pas pouvoir s'en empêcher, elle contrôlait seulement cette envie irrépressible de se faire du mal jusqu'à l'implosion et la barrière entre la douleur et la mort était devenue bien fine. Juan, touché, avait envie d'en savoir plus. Il voulait mettre des mots sur la peine atroce que semblait ressentir sa compagne de jeu. Elle ne pouvait rien lui dire et Gomez fronça des sourcils en utilisant son regard ô combien hypnotisant pour l'amadouer mais il savait qu'elle ne piperait mot. Sûre d'elle en apparence, Jacobson finissait toujours par obtenir ce qu'elle souhaitait et ce secret bien gardé semblait être un objectif qu'elle comptait atteindre encore pendant un peu de temps. Dans une optique de réconfort, il vint se coller contre la jeune femme tout en lui caressant le bras, Heaven devait se calmer après une épreuve pareille. Il la regarda avec un sourire un peu forcé.

Je te forcerai pas à me le dire. Sache juste que si tu veux en parler, je serai là...

Juan Martin insista sur la nécessité qu'elle envisage de se faire soigner. S'il y avait bien une chose que Gomez avait appris dans son association, c'était bien l'importance de l'aspect psychologique dans la guérison. En Afrique, il n'avait aucun moyen pour se délivrer de leur mal et pourtant, ils survivaient, certains même guérissaient pour un temps, poussés par cette volonté de survie. Juan savait qu'Heaven en était capable, si elle n'était pas seule pour affronter l'obstacle qui semblait difficile à gravir dans l'instant. Alors que le jeune étudiant se faisait cette réflexion, Heaven se confia un peu sur son ressenti, elle dévoila les grandes lignes de son passé également et Juan garda son sourire électrisant dans les yeux noisettes de la jeune femme. Il comprenait. Il n'avait jamais eu à vivre de grosses difficultés mais son empathie lui avait appris à canaliser les souffrances autour de lui et la douleur d'Heaven il la ressentait et il espérait la faire disparaître, à son échelle au moins.

C’est normal d'avoir des périodes comme celles-ci mais il ne faut pas te laisser abattre Heaven. Tu peux t'en sortir. Peu importe ton passé, tu as un avenir brillant qui t'attend si tu t'en donnes les moyens et surtout si tu arrêtes de te faire du mal...

Puis, Heaven lui attrapa la main, accompagnant son geste d'un sourire radieux. Juan était déjà plus soulagé de la voir reprendre du poil de la bête. La jeune femme l’entraîna alors en dehors de la salle de bain pour retrouver la pièce de vie, lieu qui semblait désormais beaucoup moins glauque pour lui, les images encore bien trop présentes dans son esprit. Heaven lui proposa à boire et le jeune hippie hocha la tête en signe d'approbation.

T'embête pas. Mets moi la première boisson que tu as sous la main. Merci Heav'!

Il resta proche de la jeune femme et la regarda avec compassion et affection. Ils avaient beau entretenir une relation loin d'être conventionnel, Juan ne souhaitait pas qu'elle continue de se détruire à petit feu et lorsqu'elle le remercia, l'espagnol lui fit un sourire charmeur.

C'est pas la peine de me remercier. Il suffit juste que tu me joues plus un tour comme ça à l'avenir! J'ai failli faire un arrêt.


(c) Spinelsuns
Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO DETROIT
Heaven E. Jacobson

AGE : 28
NOMBRE DE CONTACTS : 75
ANNIVERSAIRE : 08/10/1989
EN VILLE DEPUIS LE : 07/10/2012
AVATAR : Nina Dobrev (liloo 59)




MessageSujet: Re: Je suis désolée ... (juan) Ven 7 Déc 2012 - 16:08


Heaven & Juan
J'
avais sombré dans cette pulsion. C'était plus fort que moi et je m'étais laissée faire comme une faible. Le passé me rattrape toujours pendant ces pulsions destructrices et franchement, je n'y pouvais rien. Me battant contre mon propre corps, j'essayais vraiment, mais vraiment d'aller au mieux. M'aidant de yoga, cherchant un boulot correct et prenant des anti dépresseurs. mais ça ne marchait pas. Et franchement, c'était blasant. Soupirant, je voyais le jeune homme inquiet pour moi. C'était mignon à voir. Assise à côté de lui, je souriais, lui caressant la joue. Je ne pouvais pas lui dire. Et le reste de sa réponse me fit légèrement rire. J'eus un sourire jaune

    « Ouais ... pas avec ce que j'ai vécue. Mais ... c'est sûr que j'ai arrêté certaines choses ... »


Je le regarde. La drogue l'alcool et la prostitution, c'est plus dans mon quotidien. Maintenant, fallait que je vive avec tout ça et c'était franchement très dur. Je déglutis, je voulais vraiment réussir à m'en sorte mais voila c'était juste très dur à supporter le poids de ce passer encore présent, c'était encore trop frais pour que je m'en sorte. Je soupire et finit par l'emmener en le prenant par la main dans la cuisine. je lui demande ce qu'il voulait boire, je souris et prends une bouteille d'Ice Tea et lui en sers dans un verre, tout en me servant aussi dans un autre. Je bois un peu, me mets à côté de mon cher plan cul et lui souris

    « J'ai pas l'habitude de tout ça ... les attentions etc. Pendant longtemps j'étais vraiment vu comme une moins que rien, il n'y avait que mon frère aîné, enfin un de mes frères, qui était là pour moi et qui l'est encore aujourd'hui. J'suis désolée encore ... je voulais pas que tu vois ça ... »


je me sentais honteuse de d'avoir succombé à cette pulsion. C'était réellement stupide d'avoir fait ça. Je fuis ainsi le regard de Juan, je ne voulais pas qu'il me juge ou quoi que se soit, mais je ne pouvais rien lui dire. Je risquais gros sinon. Je lui fais confiance. Mais en lui racontant tout c'était risqué aussi bien ma vie que la sienne et ça, je me le refusais

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Invité




MessageSujet: Re: Je suis désolée ... (juan) Dim 9 Déc 2012 - 16:36




« Je suis désolée... »

“You have a choice. Live or die. Every breath is a choice. Every minute is a choice. To be or not to be.”

Heaven était au plus mal et jamais Juan ne l'avait soupçonné. Ils se connaissaient pourtant depuis quelques temps déjà et le jeune homme devait avouer qu'elle maîtrisait l'art du paraître à merveille. Tout dans son comportement indiquait pourtant une jeune femme qui souhaitait profiter de la vie à deux cent pour cent, ne pas laisser de miettes afin de ne pas le regretter plus tard. Elle avait un passé certes, tout le monde en avait un mais elle vivait pour son présent. C'est ce que Juan Martin avait cru et aujourd'hui, il devait vivre la désillusion. Tout cela n'était qu'un mensonge, elle était malheureuse et son passé semblait l'abattre avec violence. Il le sentait dans ses paroles virulentes. Elle avait arrêté certaines choses... Gomez ne savait absolument pas de quoi elle parlait mais il sentait qu'il ne devait pas l'interroger sur la question, elle était déjà assez fragile après cette épreuve, il ne fallait pas qu'il en rajoute. Lorsqu'elle le souhaiterait, elle lui confierait certainement tout cela. En attendant, il avait pour mission d'amener cette confiance, de la faire sourire comme si elle était la plus heureuse de le Terre, parce que c’était tout ce qu'il était capable de faire pour elle et qu'il ne pouvait pas la laisser dans cet état, jamais.

T'inquiète pas, les choses s'améliorent. Quand tu te crois au fond du trou, tu peux remonter, je t'assure. T'es pas toute seule.

Il lui baisa le front avant de se faire entraîner dans la pièce du vie du petit appartement d'Heaven. La jeune femme lui prépara sa boisson qu'il accepta avec plaisir avant de revenir vers lui, un peu plus souriante qu'auparavant. Celle ci lui confessa qu'elle n'avait pas l'habitude de tout cela, habituellement bien seule, personne à qui parler, encore moins personne qui surveillait ses arrières et prenait soin d'elle. Ce rôle était officiellement attribué à son grand frère à en juger par ses paroles. Heaven s'excusa une nouvelle fois qu'il ait été témoin de chute. Juan tenta un maigre sourire avant de se rapprocher d'elle, définitivement protecteur.

Arrête de t'excuser.. Il valait mieux que je sois là, je ne me le serais jamais pardonné sinon. Et tu n'es pas une moins que rien, dis pas de bêtises. Tu mérites d'être heureuse toi aussi!




(c) Spinelsuns
Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO DETROIT
Heaven E. Jacobson

AGE : 28
NOMBRE DE CONTACTS : 75
ANNIVERSAIRE : 08/10/1989
EN VILLE DEPUIS LE : 07/10/2012
AVATAR : Nina Dobrev (liloo 59)




MessageSujet: Re: Je suis désolée ... (juan) Dim 13 Jan 2013 - 11:27


Heaven & Juan
J'
étais contente d'avoir connu une personne comme Juan. Il était très positif et ça m'envahissait peu à peu le coeur. Je me tus, le croyant. J'avais touché le fond, je pouvais juste remonter et tenter de m'en sortir un peu plus par moi-même. Je lui souris, le remerciant de ce sourire de son soutien, bien qu'il ne connaisse pas les raisons de ms envies de suicides. Là, je lui dépose un baiser sur sa joue

    « Merci d'être là »


J'étais un pue plus positive désormais, je buvais la boisson dans mon verre et fini par le regarder. Avant, on s'en foutait de moi, on me baisait juste pour prendre son pied et me laisser là comme une pauvre merde. Je continuais de m'excuser n'ayant pas l'habitude que quelqu'un s'inquiète autant pour moi que quelqu'un veuille m'aider et tout faire pour me sortir de mes maux. Je le regarde, le souris, et rougis. Je déglutis, je ne savais plus trop quoi dire, finalement, je me taisais, observant mon verre face à moi, des souvenirs tentaient de me pénétraient, mais je les effaçais d'un clignement d'oeil. Je pensais ensuite à Gabriel, il me prenait souvent dans ses bras, me prouvait qu'il était là pour moi quand j'en avais le plus besoin. Je regardais Juan, c'était un peu dans le même genre. Juan ne me prenait pas dans ses bras, n'était pas mon frère, mais il était juste un type pas commun du tout qui souhaite juste m'aider

    « Tu veux quelque chose à manger ... tu veux qu'on fasse quoi ? »


A la base, il était là pour qu'on ... couche ensemble. Mais après ce qu'il venait de se passer, pas que ça ne me dérange pas hein ... une petite partie de jambe en l'air avec Juan, qui est non seulement un très bon plan, mais aussi un partenaire adorable, et bien je pouvais m'adapter à tous types de situations. Il pouvait partir s'il voulait, je tacherais de ne plus tenter de me suicider, en général j'essaye une fois dans la journée et ça ce calme jusqu'à une prochaine crise. M'enfin j'étais un peu con d'avoir fait tout ça, dire qu'on serait tout nu à l'heure qu'il est. Je secoue ma tête, je pouvais être idiote des fois. Je me lève, va vers ma théière et commence à me préparer du thé avant de me tourner, contre mon meuble et je plongeais mon regard dans le sien

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Invité




MessageSujet: Re: Je suis désolée ... (juan) Mar 15 Jan 2013 - 10:36




« Je suis désolée... »

“You have a choice. Live or die. Every breath is a choice. Every minute is a choice. To be or not to be.”

Une des principales qualités que l'on attribuait à Juan était bien celle-ci: l'altruisme. Depuis tout petit, le jeune Gomez s'entêtait à s'intéresser aux autres, il souhaitait tout faire pour donner du bonheur, pour faire sourire les gens qu'il aimait. Parfois, il se retrouvait en échec et loin d'y trouver son compte, il prenait des risques, s'abîmait à essayer de changer les choses mais jamais il ne regrettait. Juan martin avait toujours été ainsi et le serait certainement à jamais. Il souhaitait qu'Heaven aille mieux et s'il pouvait lui être d'une certaine utilité, il n'hésiterait pas à laisser sa chemise dans la bataille. Toujours sincère, Juan avait exposé à la jeune femme son désir de la revoir sur pied, de la voir savourer la vie comme à chaque fois qu'ils se voyaient habituellement. A travers ces quelques mots, le jeune hippie espérait que Jacobson ne laisserait pas tomber, se confierait à lui si elle se sentait apte à laisser des mots s'échapper d'elle. A la place d'un discours, Heaven vint embrasser la joue de Juan avant de le remercier puis de s'éloigner de lui de quelques pas. Juan s'arma d'un sourire enjoué, un brin amusé avant de répondre aux paroles de la jeune femme.

Je l'ai toujours été, même si je ne te l'ai pas forcément montré. Et je te laisserai pas recommencer ce genre de gestes, tu n'as donc absolument pas besoin de me remercier Heaven.

Sincérité toujours. C'était une des caractéristiques de l'espagnol et s'il détestait le conflit plus que tout, il adorait faire sentir aux autres qu'ils avaient la capacité d'accomplir des choses. Peut être pas tout de suite mais dans quelques temps et Juan était certain qu'Heaven se relèverait de son passé tortueux. Gomez revint sur Terre alors que la jeune femme s'était arrêtée à côté de la théière, lui demandant s'il désirait quelque chose à manger. Un léger silence vint perturber la scène alors que Juan réfléchissait, laissant ses yeux s'accrocher à ceux de la brune. Rien d'autre n'avait d'importance, juste des moments, quelques secondes qui feraient comprendre à Heaven que la vie valait la coup d'être vécue. Pleinement. Alors que Juan se rapprochait d'elle à nouveau, il répondit à sa question.

C'est toi qui décide du programme ou de la carte, Heav'. Tout ce que tu voudras, du moment que tu souris..


(c) Spinelsuns
Revenir en haut Aller en bas



WELCOME TO DETROIT
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis désolée ... (juan)

Revenir en haut Aller en bas
 

Je suis désolée ... (juan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Désolée...
» SYSIS • J'suis désolée c'était pas fait exprès !
» Combat, amitié, le tout casé sur l'île volcanique, ça donne quoi...?
» ♦Prouesse de Minuit♦ Présentation[U.C] || 13 Nov.
» "Je suis désolé " [ Juliet & John ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M NOT PERFECT ::  :: ϟ RPG-