AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 La fermeture risque d'être reportée - SAOIRSE & GABRIELLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

WELCOME TO DETROIT
Gabrielle A. Robbins

AGE : 26
NOMBRE DE CONTACTS : 467
ANNIVERSAIRE : 13/10/1992
EN VILLE DEPUIS LE : 09/08/2012
AVATAR : Katharine McPhee




MessageSujet: La fermeture risque d'être reportée - SAOIRSE & GABRIELLE Sam 6 Oct 2012 - 21:59

Gabrielle Robbins avait passé la soirée du samedi à travailler au Tidal Wave, un chic restaurant cinq étoiles, spécialisé dans les plats de la mer. La belle avait fait une bonne soirée, malgré la baisse des régimes depuis la disparition de son mari Bryant. Elle était restée à l’intérieur du restaurant pour fermer la totalité de celui-ci suite au départ de tous ses employés. La propriétaire devait régler quelques papiers et ainsi faire la fermeture complète. Dans l’espoir d’être un peu tranquille, elle avait conservé la musique d’ambiance qui jouait d’un débit presque inaudible et elle s’était installée directement derrière le comptoir. Elle calculait des rouleaux de pièces de monnaies toute en ajustant les comptes à une grille qu’elle s’était imprimée préalablement. La belle propriétaire n’avait pas pensé à la porte d’entrée qui n’était pas fermée à clé, alors comme cela aurait dût se produire, la porte s’ouvrit et une femme entra. Gaby leva les yeux, un petit sourire aux lèvres. Au départ, elle crut le retour d’un employé, mais c’était une femme inconnue. Elle posa une main sur le comptoir et fronça les sourcils un peu confus. « Oh désolé madame, mais nous sommes fermés à cette heure-ci ! Je suis navrée ! » Lui avoua t-elle avec sympathie malgré tout. Elle ne voulait pas l’offusquer.


Gabrielle A. Robbins. « Look at me baby, Tell me, tell me what you see? (oh wow), Wanna watch baby like a like a movie screen (oh wow), Gonna get what I want, Want you on your knees (oh wow), Give it up, baby don't you, don't you make a scene (oh wow).KICK ASS »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-laundry.forum-canada.net


avatar

WELCOME TO DETROIT
Saoirse K. Harker Blake

AGE : 28
NOMBRE DE CONTACTS : 642
ANNIVERSAIRE : 15/10/1990
EN VILLE DEPUIS LE : 16/05/2012
AVATAR : Helena Bonham Carter




MessageSujet: Re: La fermeture risque d'être reportée - SAOIRSE & GABRIELLE Jeu 1 Nov 2012 - 19:32

Saoirse hurla. A s'en déchirer les poumons et la gorge. C'était au dessus de ses forces. Quelque chose en elle s'était brisée définitivement. Elle se débattit, paniquée. Elle haletait. Ses jambes menaçaient de s'écrouler sous elle. Elle hurla à nouveau et s'effondra au sol. Ses ongles griffaient le sol à s'en faire saigner les doigts. Elle restait ainsi pendant des heures. Incapable de se relever. Incapable de survivre. Les nerfs à vif, elle était une moins que rien. L'odeur des feuilles lui fouettait les narines et elle s'endormit d'épuisement.

Saoirse se réveilla en sursaut. Elle était trempée de sueur. Avec le geste de l'habitude, elle posa une main sur son ventre pour se souvenir qu'il était vide. Effroyablement vide de vie. Tremblante, elle se leva et prit la direction de la salle de bain. Ses cheveux étaient encore moins coiffés qu'auparavant. Des cernes marquaient son visage. Ses yeux étaient en revanche étrangement secs. Depuis le naufrage, plus aucune larme n'avait coulé. Hormis dans ses cauchemars qui étaient en fait des souvenirs, ses yeux restaient étrangement sans larmes. Elle était incapable de pleurer. La situation pourtant n'était pas brillante. Les retrouvailles avec les futurs parents avaient sans doute été le pire événement qu'elle ait vécu ses derniers mois. Plusieurs mois étaient passés depuis le naufrage mais son état était toujours le même. Elle n'était toujours pas enceinte. Elle n'était plus elle. Le verdict des médecins avait été sans appel. Ils doutaient qu'elle puisse porter un nouvel enfant avant longtemps. S'ils savaient. S'ils savaient tous ces incapables. Pour eux, elle renonçait simplement à être mère. Elle ne souhaitait pas être mère. Elle souhaitait être enceinte. Elle ne le serait sans doute plus jamais. Et quand bien même, elle aurait pu, elle en aura été incapable. La peur l'aurait taraudée. Elle avait tué son dernier bébé. C'était là le pire acte qu'elle ait jamais commis de sa vie. Retirer la vie à un homme n'était rien. Ca n'était que simple routine.

Elle quitta ses vêtements, en mit rapidement d'autres et sortit. La nuit était déjà tombée mais elle n'en avait que faire. Elle n'avait aucune idée de l'heure qu'il était et elle s'en souciait peu. Rien n'avait d'importance. Elle descendit la rue et trouva un restaurant allumé. Sans réfléchir, elle en franchit le pas. Ce qu'elle faisait là, elle n'en avait pas la moindre idée mais elle était tout de même entrée.
Une jeune femme se trouvait derrière le comptoir. En d'autres circonstances, Saoirse l'aurait trouvé jolie. Elle entendit tout juste d'une oreille ce qu'elle tentait de lui dire. Elle était fermée. Oui, peut être. Quelle heure était-il ? Elle hésita à repartir, resta figée dans l'entrée.

- Ah, je .. euh ...

Ses jambes manquèrent de flancher et elle s'appuya soudainement sur une des tables la plus proche. Depuis combien de temps n'avait-elle rien avalé ?
Elle finit par se redresser et fit face à la jeune propriétaire.


"It is only shallow people who do not judge by appearances. The true mystery of the world is the visible, not the invisible" O. Wilde


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.animangas.eu/index.php


avatar

WELCOME TO DETROIT
Gabrielle A. Robbins

AGE : 26
NOMBRE DE CONTACTS : 467
ANNIVERSAIRE : 13/10/1992
EN VILLE DEPUIS LE : 09/08/2012
AVATAR : Katharine McPhee




MessageSujet: Re: La fermeture risque d'être reportée - SAOIRSE & GABRIELLE Dim 18 Nov 2012 - 9:53

Gabrielle Robbins leva les yeux vers la femme trentenaire qui venait d'entrer dans le restaurant. La cuisine était fermée et plus personne n'était dans l'enceinte de la propriété exceptée elle depuis une bonne demi-heure. La douce avait de la difficulté à croire que Tom n'avait pas verrouillé la porte d'entrée après son départ - ce qu'il faisait toujours habituellement - Gaby était tout de même enceinte de plusieurs mois, donc elle se devait d'être prudente. La femme qui venait d'entrer sembla assez déstabilisée face à la réponse de la propriétaire qui se sentait un peu mal de la faire partir ainsi. Aucun mot complet ne sortie de la bouche de la femme, ce qui laissa un peu inquiète la future mère. Aussitôt qu'elle vit la main de celle-ci posée sur la table, elle comprit qu'elle avait une faiblesse. D'allure naturellement compatissante, elle se dit qu'elle pourrait offrir quelque chose à manger à cette dame pour qu'elle reprenne un peu de forme. Avant qu'elle ne puisse perdre connaissance - ou un truc dans ce genre là - Gaby fit le tour du comptoir pour aller directement la rejoindre. La chef lui porta un sourire et s'approcha d'elle pour l'agripper, laissant paraître le ventre rond de femme enceinte qu'elle gardait. Celui-ci n'avait malheureusement pas été perçue par l'inconnue quelques minutes plus tôt en lien avec le comptoir où elle se trouvait derrière. « Attendez madame, je peux bien vous trouver quelque chose à manger, vous devrez vous assoir, vous ne semblez pas être bien, reprenez un peu de force ! Je peux ouvrir les fourneaux pour un petit plat rapide ! » Elle sourit, démontrant ses jolies dents blanches et son regard franc et amicale. On l'a représentait si souvent pour la disparition de son mari qu'elle aimait faire le bien lorsqu'elle en avait la chance.


Gabrielle A. Robbins. « Look at me baby, Tell me, tell me what you see? (oh wow), Wanna watch baby like a like a movie screen (oh wow), Gonna get what I want, Want you on your knees (oh wow), Give it up, baby don't you, don't you make a scene (oh wow).KICK ASS »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-laundry.forum-canada.net


avatar

WELCOME TO DETROIT
Saoirse K. Harker Blake

AGE : 28
NOMBRE DE CONTACTS : 642
ANNIVERSAIRE : 15/10/1990
EN VILLE DEPUIS LE : 16/05/2012
AVATAR : Helena Bonham Carter




MessageSujet: Re: La fermeture risque d'être reportée - SAOIRSE & GABRIELLE Sam 24 Nov 2012 - 8:52

Saoirse était perdue. Les mois passant, elle se déconnectait peu à peu de la réalité. Celle-ci avait perdu de son importance. Elle ne faisait quasiment plus de ventes parce qu'elle n'avait plus la force d'en organiser. Elle n'allait quasiment plus en cours non plus, redoutant sans doute de croiser le regard dédaigneux de certains professeurs à qui elle n'avait pas envie d'expliquer son absence de ventre rond. Elle avait en effet rarement été aussi maigre. A part avant. Mais c'était avant. Une autre vie. De celle que l'on veut oublier et que l'on enfuit au fin fond de ses souvenirs parce qu'ils sont bien trop douloureux. Une vie qu'elle avait tenté d’annihiler en commettant des actions folles, en vivant plusieurs vies. Celle de la trafiquante d'armes, celle de l'étudiante surdouée, celle de de la mère porteuse. L'équilibre avait été rompu quand elle avait perdu l'une d'entre elles. Le schéma parfait s'était brisé. Le fragile équilibre mental qu'elle avait tenté désespérément de maintenir pour ne pas sombrer dans la haine et la folie était sur le point de céder. Mais au delà même de la rupture se trouvait la culpabilité. Celle-là, elle était incapable de la supporter. Le moindre détail, le moindre geste, le moindre mot, la moindre vision pouvait la faire basculer. Dans la folie, le désespoir, au fin fond de l'enfer.

Quand elle avait franchi la porte de ce restaurant, Saoirse n'avait pas réfléchi. La faim, la vie épouvantable qu'elle menait l'avait complétement mise hors du circuit. En temps normal, elle aurait noté la fermeture, elle serait partie ailleurs, elle n'aurait même pas tenté d'user d'une ruse quelconque pour le plaisir de pourrir la vie de quelqu'un. Elle ne jouait plus. Toute cette mascarade n'était plus que la triste réalité. Elle avait posé une main sur une table, se sentant partir. La souffrance lui faisait oublier les besoins humains les plus élémentaires. Comme se nourrir. Elle n'en avait plus la foi, maintenant qu'elle n'avait plus qu'elle à nourrir.
La propriétaire semblait gentille, compatissante. Une perle que Saoirse aurait du apprécier en temps normal. A qui elle aurait fait la conversation, a qui elle aurait parlé de son bébé. De leurs bébés.
Son regard se figea sur le ventre rond que la jeune femme arborait. Machinalement, elle se contentait d'exécuter les gestes qu'elle lui conseillait. Elle s'assit, hocha la tête quand elle parla de repas mais rien, plus rien ne connectait dans son cerveau. Plus rien si ce n'était ce ventre. Elle était enceinte. Cette jeune femme si souriante était enceinte. Avec automatisme, elle posa une main sur son propre ventre vers qui elle baissa le regard. Vide. Toujours vide.
Toujours mécanique, elle leva cette fois les yeux vers la jeune femme. Ses yeux. A la perdition succéda la folie. La folie pure. Sans réfléchir, sans la moindre force pourtant dans les bras, Saoirse se leva brusquement et lança la chaise sur laquelle elle se trouvait à travers la pièce. Elle releva son regard vers la jeune femme. Mais elle ne le voyait plus. Des flashs. Ces flashs. Ceux-là même qui venaient la hanter la nuit apparaissaient devant ses yeux comme des images sur une télévision mal réglée.

Une forêt sombre et sinistre. Des feuilles qui craquent sous les pieds nus. Les jambes qui cèdent et refusent de répondre.
Le regard d'un homme. Un cousin ? Un frère ? Une arme pointée entre ses deux yeux. L'attente de la mort qui tarde à arriver.
Une robe de mariée magnifique. Du sang sur un voile.
Un miroir en pied. Une silhouette nue qui s'y reflète. La sienne. Des traces de coups, des traces de brulures, des traces d'impact de balles mais plus un seul cheveu sur la tête.


Un paquebot. Ses mains en sang. Ce sang qui provient d'elle. De son bas-ventre. De son bébé.

Saoirse hurla et s'effondra à genoux au pied de la jeune femme, s'arrachant les cheveux. Elle fixa ses yeux sur ceux de la jeune femme et hurla à nouveau.



"It is only shallow people who do not judge by appearances. The true mystery of the world is the visible, not the invisible" O. Wilde


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.animangas.eu/index.php


avatar

WELCOME TO DETROIT
Gabrielle A. Robbins

AGE : 26
NOMBRE DE CONTACTS : 467
ANNIVERSAIRE : 13/10/1992
EN VILLE DEPUIS LE : 09/08/2012
AVATAR : Katharine McPhee




MessageSujet: Re: La fermeture risque d'être reportée - SAOIRSE & GABRIELLE Sam 24 Nov 2012 - 15:39

Gabrielle Robbins avait toujours été très compatissante avec les gens. Elle ne connaissait pas le maleur avant la disparition de son mari et de voir une âme en peine comme l'était cette femme lui faisait plutôt mal aux ventres. Elle ne connaissait rien de sa vie, mais sans doute qu'un peu d'aide lui apporterait un bien fou. Gaby était prête à ouvrir les fourneaux et lui préparer quelque chose, mais lorsqu'elle contourna le comptoir, le comportement de la femme changea d'un bond. Robbins gardait malgré tout le sourire en s'approcha d'elle, mais la folie semblait envahir la nouvelle cliente qui se jeta subitement sur le sol, s'arrangeant les cheveux et hurlant aussitôt. Gaby sentit ses poils s'hérriser sur tout son corps et un pas vers l'arrière lui vint. Elle affichait un regard pétrifié et incompris face à cette crise soudaine. Mais que se passait-il avec cette femme ? Sortait-elle de l'Asile ? Gabrielle n'était certainement pas en sécurité seule dans son restaurant - surtout qu'elle était enceinte - la sécurité de son enfant était à risque. Les palpitations de son coeur se faisaient sentir partout dans son corps, elle devait faire quelque chose. Elle porta ses bras vers l'avant pour empêcher la femme de faire un geste violent à son égard et toucher du même coup son enfant. « Madame, calmez-vous ! Je vous en pris... » Elle ne savait pas comment agir face à une femme de cette folie, cela pouvait s'avérer très dangereux à la fin. Elle tourna les yeux un moment vers le comptoir, pouvait-elle réussir à atteindre le téléphone et appeler la police, elle ne le savait pas.


Gabrielle A. Robbins. « Look at me baby, Tell me, tell me what you see? (oh wow), Wanna watch baby like a like a movie screen (oh wow), Gonna get what I want, Want you on your knees (oh wow), Give it up, baby don't you, don't you make a scene (oh wow).KICK ASS »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-laundry.forum-canada.net


avatar

WELCOME TO DETROIT
Saoirse K. Harker Blake

AGE : 28
NOMBRE DE CONTACTS : 642
ANNIVERSAIRE : 15/10/1990
EN VILLE DEPUIS LE : 16/05/2012
AVATAR : Helena Bonham Carter




MessageSujet: Re: La fermeture risque d'être reportée - SAOIRSE & GABRIELLE Lun 17 Déc 2012 - 14:28

Saoirse arrêta de hurler. Comme sortie de sa transe, elle tentait de se relever pour faire ça à la jeune femme qui regardait maintenant vers le comptoir et le téléphone tandis qu'elle tendait ses mains face à elle comme pour éviter d'être touchée. Les yeux hagards, elle les porta sur ses mains pleines de mèches de ses cheveux. Ses cheveux mal coiffés qu'elle n'avait pas démêlé depuis des semaines. Les laissant glisser au sol comme s'ils étaient de l'eau, elle refit face à la jeune femme. Son expression était à présent normale. Ses yeux n'y voyaient pas encore clairs, des flashs continuaient à brouiller son champ de vision. Elle tremblait. Entre la crise d'épilepsie et l'hypoglycémie. Elle se laissa tomber à nouveau au sol, les genoux claquant les premiers sur le sol de la salle.

- Depuis combien de temps ? Depuis combien de temps êtes-vous enceinte ?

Sa tête pencha sur le côté, sa voix était douce, presque timide. Curieuse. On aurait presque dit une gamine prise en faute.
En faute. Un nouveau flash la saisit plus puissant que les autres.
" - Katherine mais qu'as-tu fait ? Tu ne peux donc pas faire comme tout le monde ? Tu ne peux donc pas accepter la volonté du prophéte ? Tu es une plaie, Katherine, une plaie à soigner et corriger.
- Je n'ai rien fait !
- Et tu es un menteuse avec ça, Katherine ! Nous allons te purifier, fais-moi confiance !
- Non, mère, je vous en prie
- Tu aurais du y penser avant, Katherine, tu aurais du ! Maintenant, il est trop tard ! Tu vas subir le jugement
- Non, je vous en prie, non !
- Amenez-la ! Elle doit subir le premier jugement !"
Elle se prit à nouveau la tête entre les mains tandis que les images de ce qui avait suivi se succédaient dans son esprit. Elle ferma les yeux et commença à se balancer d'avant en arrière, comme pour faire fuir les images. Se dire que tout allait bien. Que tout irait bien. Elle parut se calmer. Quand elle parla à nouveau son ton fut suppliant.

- Vous auriez quelque chose à manger ? S'il vous plaît ?

Son regard était perdu. Elle était devenue calme mais quelque chose s'y tramait encore. A la vérité, elle était maintenant à la merci de la jeune femme. Elle ne savait pas qu'elle serait sa réaction suivante. Saoirse était perdue. Dans la situation. Dans son esprit. Elle recroquevilla ses genoux sur sa poitrine les entourant de ses bras. Elle était redevenue la petite fille que l'on avait laissé en forêt. Celle qu'elle était quand elle était entrée là-bas, avant qu'on ne tente de modifier son esprit et ses perceptions. Avant qu'on ne fasse d'elle, une machine à tuer et à enfanter. Pour la survie de l'humanité.


"It is only shallow people who do not judge by appearances. The true mystery of the world is the visible, not the invisible" O. Wilde


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.animangas.eu/index.php


avatar

WELCOME TO DETROIT
Gabrielle A. Robbins

AGE : 26
NOMBRE DE CONTACTS : 467
ANNIVERSAIRE : 13/10/1992
EN VILLE DEPUIS LE : 09/08/2012
AVATAR : Katharine McPhee




MessageSujet: Re: La fermeture risque d'être reportée - SAOIRSE & GABRIELLE Mar 22 Jan 2013 - 18:51

Bien que la peur ait conquis la jeune femme enceinte, après quelques minutes, l’étrange cinglée s’était calmée, ce qui soulagea un peu la femme qui commençait à paniquer, ce qui n’était pas bon du tout pour l’enfant. Elle avait été calme depuis l’arrivée de l’étranger jusqu’à lui proposer de lui servir à manger poliment, mais la situation avait vite dégénérée. Cette femme était sur le sol, telle une gamine, ce qui rendait anxieuse Gabrielle encore une fois. La pauvre brunette n’avait aucune idée de ce qu’elle voulait, peut-être avait-elle un grain au cerveau ou une maladie mentale même. Elle était mieux de la contrôler si elle ne voulait pas risquer sa peau et du coup, celle de son enfant à venir. La question de l’étrange femme la perturba légèrement. Elle laissa entrevoir un léger sourire qui disparut aussitôt. Elle avait les bras qui tremblaient et la tête plutôt lourde. « Je … je suis enceinte de 8 mois. » Expliqua-t-elle en espérant que de discuter avec elle l’aide à se calmer. Gaby lui démontra même un semblant de sourire. Il sonnait faux, mais il était là. C’est aussitôt que Saoirse exigea à manger, une seconde fois. Elle ne voulait pas non plus compromettre sa survie, elle avait accepté sa requête quelques minutes plus tôt, elle devait ainsi continuer dans cette bonne voie. Gabrielle était craintive, elle se demandait s’il était préférable pour elle d’exiger une présence ou de l’aide, en cas de besoin, mais rapidement, elle n’avait aucune idée de qui elle pourrait bien appeler. Son mari était disparu et une présence masculine, c’était presque impossible d’en avoir depuis un temps. Tous ses proches amis ne lui adressaient plus la parole, elle devait alors tenter sa chance en solitaire. Gabrielle s’appuya contre le comptoir et ajouta d’une voix plutôt basse et discrète. « Hum.. oui, je peux toujours vous servir à manger, je vais allumer le four si attendre ne vous dérange pas. » Elle y allait tranquillement.


Gabrielle A. Robbins. « Look at me baby, Tell me, tell me what you see? (oh wow), Wanna watch baby like a like a movie screen (oh wow), Gonna get what I want, Want you on your knees (oh wow), Give it up, baby don't you, don't you make a scene (oh wow).KICK ASS »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-laundry.forum-canada.net


avatar

WELCOME TO DETROIT
Saoirse K. Harker Blake

AGE : 28
NOMBRE DE CONTACTS : 642
ANNIVERSAIRE : 15/10/1990
EN VILLE DEPUIS LE : 16/05/2012
AVATAR : Helena Bonham Carter




MessageSujet: Re: La fermeture risque d'être reportée - SAOIRSE & GABRIELLE Lun 18 Mar 2013 - 13:03

Saoirse entendit à peine les mots que la jeune femme lui adressa. On aurait dit un dialogue de sourds, à la différence qu'aucune des deux ne l'était. Il était évidemment qu'elle allait devoir avaler quelque chose et vite. Son esprit risquait de prendre le pas sur son corps et sa folie de refaire surface. En premier lieu, perturbée par le ventre rond de son interlocutrice, la jeune femme tentait maintenant de se calmer justement pour cela. Elle avait perdu le sien, elle ne devait pas faire courir de risques à celui d'une autre. Un meurtre à la fois. Elle n'était pas préparée à cette éventualité. En dépit de tous les enseignements barbares qu'elle avait pu recevoir, aucun ne lui avait enseigné à tuer des enfants et à y faire face. Un défaut de formation, c'était certain. Secouant la tête, la vue toujours brouillée comme si sa tête était devenue une télévision mal réglée, elle se tenait les mains entre elles pour calmer ses tremblements. Elle voyait à présent dans le regard de la jeune femme qu'elle l'avait effrayée. De quoi pouvait-elle avoir l'air maintenant ?
Elle se contenta d'un hochement de tête quand elle lui proposa d'attendre qu'elle allume le four. Elle n'était pas vraiment pressée, sans but comme elle était. Depuis combien de temps était-elle ainsi ? Depuis combien de mois ? Elle avait perdu le compte. Que lui avait-on appris déjà ? Ses souvenirs de la classe de gestion du deuil lui semblaient tellement longs. Elle avait tant tenté de les occulter que vouloir les récupérer maintenant était douloureux. Elle restait assisse à même le sol, observant maintenant la pièce avec un regard circulaire, semblable à une chouette curieuse. Elle commença à fredonner, se balançant légèrement.

Un bruit surgit, elle sursauta en hurlant et courut se cacher sous une table.

- Non, non, non. Laissez-moi tranquille ! S'il vous plaît !

Pour une fois, ses mots dépassèrent ses pensées et elle se remit à trembler de plus belle. Elle ferma les yeux, ses bras autour de ses jambes, reprenant son balancement. Elle finit toutefois par relever la tête. Son regard soudain redevenu clair. Son expression était maintenant celle d'une femme perdue et curieuse.

- Ou sommes-nous ?




"It is only shallow people who do not judge by appearances. The true mystery of the world is the visible, not the invisible" O. Wilde


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.animangas.eu/index.php



WELCOME TO DETROIT
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fermeture risque d'être reportée - SAOIRSE & GABRIELLE

Revenir en haut Aller en bas
 

La fermeture risque d'être reportée - SAOIRSE & GABRIELLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ambassadeur dominicain dément la fermeture de la frontière par son pays.
» BISOU X GRIFFON/CANICHE FOURRIERE 62 RISQUE EUTHA
» ◘ Fermeture du Flood.
» So re fermeture?
» Fermeture du SGC.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M NOT PERFECT :: Ϟ The TidalWave-