AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

WELCOME TO DETROIT
Iseult M. Ainsworth†

AGE : 30
NOMBRE DE CONTACTS : 1570
ANNIVERSAIRE : 13/01/1988
EN VILLE DEPUIS LE : 12/03/2012
AVATAR : Stana Katic




MessageSujet: Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult Jeu 22 Mar 2012 - 13:01

les trésors culinaires de Détroit
« leslee & iseult »



ISEULT ▬ Quel abruti ! Quand on y pense, c'est pas croyable de faire des erreurs pareilles !

Très agréable en soi, ces mots sortaient de sa bouche sans y avoir été autorisés si bien que les pensées d'Iseult raisonnaient dans ce couloir. Heureusement qu'à cette heure, personne ne désirait l'emprunter, à part l'énervée bien sûr ! Le pauvre intrus aurait sans doute subi bien pire que ses cris. Les évènements de la journée avaient eu raison du calme de la brune si bien que seule ici, elle pouvait se relâcher un instant avant de repartir chercher de quoi réparer l'erreur d'un malheureux technicien qui avait malencontreusement mis en route la vidéo du prochain reportage, mis en forme depuis peu. Ce n'était pas pour rien qu'un petit écriteau recommandait de ne pas y toucher, la journaliste le savait mais peu chanceuse, l'employé n'avait pas fait attention. Le reportage était à présent inutilisable et la jeune femme se demanda, plutôt sadiquement, quelles souffrances elle pourrait faire subir à ce « monsieur touche tout » sans que cela ne se remarque de trop … juste de quoi lui passer l'envie de recommencer ce genre d'imbécilités ! Tout était à refaire. Il fallait vraiment avoir du temps à perdre. Il lui fallait trouver un sujet car à moins qu'elle trouve le temps de refaire exactement la même vidéo en une journée, elle n'avait rien. Énervée comme peu de fois, elle envoya sur les roses une collègue qui se dirigeait vers elle et entreprit de faire les cents pas, à la recherche d'une solution. Tout aussi simplement, l'idée lui apparut, elle tempêta contre son manque de réactivité, elle avait le sujet idéal. Celui de la semaine suivante … elle n'aurait qu'à les inter changer. Il serait plus simple de mettre ce projet ci au point en une journée que de refaire celui, plus complexe prévu pour cette semaine. Il ne lui manquait pas grand chose pour rendre son nouveau reportage prêt. Tout au plus quelques témoignages. Elle avait déjà les lieux idéaux et les idées à développer. Elle prendrait la journée pour interroger les personnes qu'elle souhaitait et sa soirée pour tout mettre en forme. Il serait prêt pour le lendemain au matin, elle voulait en être certaine. Il le fallait, pour la survie du malheureux technicien !
Tout à coup pressée, elle marcha d'un pas vif vers son bureau et entreprit de rassembler le matériel nécessaire à sa journée. La petite caméra du groupe, les fils enroulés dans leur sacoche, un micro en cas de besoin puis son sac, remplis de feuilles blanches, d'autres avec le symbole de la chaîne, des stylos, élément indispensable et des cartes de visite. Elle n'oublia pas la carte de journaliste qui traînait sur l'établi et repartit aussi vite qu'elle était venue, tant pis si quelque chose manquait. Elle trouverait bien autre chose pour le remplacer en chemin. Avisant un membre de son équipe, pile le personnage qu'il lui fallait, elle l'entraîna à sa suite sans plus d'explication.

ISEULT ▬ Suis moi.

Tout juste une demande. Un ordre lancé et exécuté d'office, il savait sans doute assez bien qu'obéir était la seule chose à faire s'il voulait garder sa place. Au pas de course, elle gagna le véhicule aux couleurs de la BTV et s'installa place conducteur sans un seul mot. Elle déchargea ses poids dans la partie arrière du véhicule, une remorque bien pratique pour le matériel et attendit que son équipier du jour s'installe à son tour. Une fois fait, sans plus de considération pour le malheureux qu'elle entraînait de force, elle démarra. A vitesse constante et régulière, la flèche du kilométrage restait cependant bien haute dans la limite autorisée. Elle ne voulait pas perdre de temps.
Sa destination, elle la connaissait. Elle avait déjà eu l'occasion d'aller là-bas lorsque son travail lui laissait un peu de temps. Il y avait toujours quelque chose d'agréable en ce lieu et ce n'était pas uniquement dû aux délicieux Cupcakes. L'endroit dégageait un sentiment apaisant et malgré le manque de popularité du lieu, il était plaisant d'y aller. Iseult ne raffolait pas de calme et de douceur mais y passer une fois de temps en temps, sans pour autant débourser quoique ce soit était plutôt appréciable. L'endroit méritait de conquérir plus de terrain. Il gagnait à y être connu. Ce serait ce qu'elle proposerait au propriétaire, une publicité. Entre tous les cafés-boulangeries dont était peuplé Détroit, elle avait choisi celui-ci. Pour elle, il avait un petit plus, une chose qui le rendait meilleur d'ailleurs.
Son reportage porterait entre autre sur les talents culinaires de la ville. Le Cup&cake serait sa première destination. Toujours silencieuse, elle parvint sur les lieux et coupant le moteur bruyant, descendit du véhicule. Elle extirpa le matériel de base, bien en sécurité dans une sacoche et les déposa sans aucun soin dans les bras de son acolyte qui l'avait suivi jusqu'à l'arrière du véhicule. Elle lui expliqua brièvement ce qu'ils faisaient ici et ce qu'il aurait à faire puis fermant le véhicule pour éviter les vols, gagna le café.
Passant devant la baie-vitrée qui donnait sur l'étalage des délices du lieu, Iseult entra dans le cup&cake, faisant résonner la clochette. Elle ne tint pas compte de son collègue derrière elle et repoussa la porte. Il n'y avait aucune attention dans ce geste. Elle n'avait en rien pensé à tenir la porte au suivant. Évitant de tenir compte des grommellements du jeune homme, Iseult s'avança vers le comptoir, avisant une jeune femme, la même que d'ordinaire. Un sourire sur le visage, elle engagea la parole avec la rouquine :

ISEULT ▬ Bonjour, serait-il possible de parler avec le propriétaire des lieux ? Je m'appelle Iseult C … Ainsworth, de la chaîne BTV, j'aimerai beaucoup pouvoir parler du Cup&cake avec lui.

Maudit nom de famille, il avait fait foirer sa simple présentation. Non mais mince, elle ne l'avait pas demandé ce nom, il ne lui apparaissait pas comme le sien contrairement à Crossman … malheureusement, pour l'état civil, elle se nommait Ainsworth. Il fallait croire qu'elle ne s'y habituerait jamais. Toujours cette hésitation …
Iseult ne voulait pas sentir l'agacement monter face à sa bourde, elle se fixa alors sur la jeune femme, ignorant son acolyte qui ronchonnait encore.


Spoiler:
 



Dernière édition par Iseult M. Ainsworth le Ven 17 Aoû 2012 - 13:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Leslee S. Madison

AGE : 27
NOMBRE DE CONTACTS : 1499
ANNIVERSAIRE : 04/03/1991
EN VILLE DEPUIS LE : 09/03/2012
AVATAR : Alyson Hannigan




MessageSujet: Re: Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult Jeu 22 Mar 2012 - 20:31

La veille au soir, quelque chose d’étonnant s’était produit chez la petite rouquine, mère de famille…non elle n’avait pas simplement fermée la boutique plus tôt (peut-être dans le but de se reposer un peu), elle avait totalement négligée se petit détail qui lui aurait fait le plus grand bien, mais elle avait carrément décidée de sortir en grand, accompagnant JJ, cette folle qui venait la voir pratiquement tous les matins depuis plus d’un mois. Certes, elle savait qu’il se tramait quelque chose entre ces deux-là… Less avait toujours cette envie étrange de lui sourire, chose qu’elle ne faisait qu’à ses clients à l’habitude ou à sa fillette de deux ans, envoyant par simple manie promener les autres qui tentaient de s’approcher un peu trop proche de son cas. La rouquine avait donc enduré un affreux mal de crâne, ressassant encore et encore ce qui s’était produit dans cette veillée qu’elle avait pratiquement oublié, trop submergée par l’alcool probablement…sans parler de Lili qui s’était levée à quatre heure du mat pour regarder une émission ringarde où les chansons et les répétitions son à l’honneur… Non, Leslee n’avait pas tellement apprécié ce petit moment en tête à tête avec sa mini-rousse, somnolant par moment sur son canapé beige taupe et commençait franchement à se rappeler la cause de son arrêt de sorti en boîte depuis qu’elle avait donné naissance à sa petite fille.

La belle avait donc, malgré tout, enfilée ses bas blancs, son jeans bleu préféré et une chemise à carreaux rouges et bleus pour finalement appeler la gardienne habituelle et descendre à la boutique. Il était environ sept-heure moins le quart lorsque la rouquine afficha la pancarte «Ouvert» sur sa grande baie-vitrée et où elle démarra les machines à café. Madison adorait son job, elle avait toujours rêvé d’avoir sa propre boutique et de boire en permanence du café latte à la crème tout en préparant des pâtisseries alléchantes, simplement elle détestait se lever à l’heure des coqs pour confectionner et mettre au four des petits muffins qu’elle s’acharnait à décorer ensuite. Sincèrement? Elle adorait faire ce job…simplement elle aurait bien aimé être le genre de boutique à ouvrir les portes qu’entre dix et onze heure de l’avant-midi, pour se permettre de reprendre du poils de la bête après une bonne vieille veillée comme à son adolescence. Désormais, tout ce qui lui tentait c’était de se fourrer le nez sous ses couvertes et d’envoyer valser tous ceux qui oseraient l’approcher.

Heureusement, Less ne fut pas tellement dérangée en ce matin de semaine…bien que cela ne lui remplissait guère les poches, elle avait préféré ne pas être trop mouvementé ce matin-là, s’afférent tranquillement à sa tâche, buvant des litres de liquide brun bouillant entre deux confections. Vingt et une heure…bon dieu d’merde que j’attendais ce moment! Déclara avec entrain la jeune femme tout en se dirigeant vers les machines de Stainless afin de les mettre hors fonction. Son faux sourire s’éteignit enfin, au même moment où la ridicule clochette retenti de nouveau… un soupir se fit tout autant entendre. De nouveau, Less afficha son immonde sourire et écouta avec attention ce qu’avait à dire la brunette qu’elle avait cru servir à quelques reprises. hmm il est sous vos yeux, Iseult C … Ainsworth. Répliqua d’un sourcil arqué la rouquine, avant de continuer sur sa lancée. BTV? C’est à quel propos? Quelqu’un tente de me faire fausse route encore? Parce que j’vous jure que si c’est le cas, j’n’hésiterai pas du tout à lui rendre l’appareil en grand…j’vous jure ces grandes chaînes de merde, toujours le nez fourré dans ce que ne leur regarde pas pour tenter d’éliminer la concurrence alors qu’ils se payent des bateaux, des auto et des maisons de luxes…tous des cons moi j’vous dit ! Apparemment ce n’était pas la première fois que Madison se faisait faire le coup et franchement ça commençait à lui monter à la tête…trop de colère refoulé, ça pouvait exploser à tout moment.


you know it's never too late










for happy end.
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Iseult M. Ainsworth†

AGE : 30
NOMBRE DE CONTACTS : 1570
ANNIVERSAIRE : 13/01/1988
EN VILLE DEPUIS LE : 12/03/2012
AVATAR : Stana Katic




MessageSujet: Re: Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult Mer 28 Mar 2012 - 14:23

Tout allait pour le mieux, elle était bien satisfaite de son idée. Elle pourrait se féliciter d'avoir toujours l'idée qu'il fallait. Elle était certaine de bien faire. Des fois, vraiment, elle se demandait même pourquoi est-ce que les directeurs l'avaient affublés d'une équipe de bras cassés. Elle se débrouillait aussi bien seule. Tout avait été programmés selon ses souhaits et même après ces modifications de dernières minutes, elle trouvait l'idée qu'il fallait, enfin, reprenait son idée pour l'appliquer à ce jour. Un reportage sur les talents culinaires de la ville. Juste de quoi satisfaire les auditeurs et apprécier une bonne promenade dans les diverses cafés, restaurants et autres lieux réputés de Détroit. C'était plaisant. Son boulot en général était plaisant. Il lui suffisait de passer un mot et tout se faisait. Elle ne donnait pas les ordres suprêmes mais c'était tout comme. Elle ne restait pas assise à un bureau en dirigeant sa troupe, elle aimait trop partir à l'aventure, décider de l'angle de la caméra pour ça mais, ce n'était pas si loin de la vérité. Dès qu'elle atteignait le siège et le meuble privilégié des chefs d'équipe, elle recevait nombre de visites de collègues, demandant conseils et autres remarques sur leur travail de la journée. Cela devenait pénible mais, c'était aussi tout ce qui faisait le métier et, elle l'aimait. Quoiqu'on en dise ,elle faisait ce métier par plaisir et par choix et non parce que son père se trouvait charger de l'ensemble des médias, non parce que son père décidait de la faire monter d'un échelon. C'était injuste de lui reprocher les actes de son père. Elle ne voulait pas de ces privilèges même si elle reconnaissait que cela avait du bon. Elle préférait faire par elle-même et progressait dans son métier par le mérite. Elle voulait que son compte en banque ne se garnisse que par sa volonté et sa ténacité. Elle voulait être seule responsable de son ascension sociale. C'était tout elle ça, elle était plus que fière et il lui arrivait aussi d'être hautaine lorsque son emploi le lui demandait. Certaines fois, toute fois, elle aimait se fondre dans la masse et oublier ses soucis, penser qu'elle n'était rien de plus que ces gens et qu'elle avait aussi droit à un peu de dé tente et d'amusement.
Aujourd'hui aurait pu s'approprier à un de ces jours là, elle faisait sans doute une des choses qu'elle aimait le plus dans le métier, se déplacer, bouger, parler aux gens. Cette part si de son boulot était plus qu'appréciée. Faire les choses elle-même, voilà qui lui plaisait … cela valait pour tout apparemment. Et, alors qu'elle se trouvait dans le Cup&cake, Iseult, se dit que vraiment, rien ne pouvait mieux lui convenir que son métier !
Elle avait engagé la conversation avec une jeune femme, présente au comptoir. Elle jugea opportun de se présenter et de demander à voir le propriétaire. Une chose qui fut vite mise au clair. La rouquine était le propriétaire. Une bourde en plus … Mais comment pouvait-elle savoir ? Ce n'était pas comme si sa qualité de gérante était écrite sur son front ! Toutefois, cela ne l'étonna pas vraiment, la jeune femme paraissait tout à fait apte à gérer un tel lieu et à en avoir la propriété. On ne s'étonnait plus de rien de nos jours ! Interrompant là ses pensées, Iseult écouta la propriétaire débiter phrase après phrase. La brune grimaça. Si la jeune femme la croyait venue pour chercher l'ennui, il allait être plus difficile de partir sur de bonnes bases et de clore rapidement cette entrevue.

ISEULT ▬ Du calme ! Ce n'est pas du tout pour ça que je suis là. Ça vous arrive souvent d'agresser un arrivant avant même qu'il est donné la raison de sa venue ?!

Surtout, rester calme et prendre la situation avec doigté … peu voire pas du tout son fort ! Elle aurait presque voulu s'énerver d'office mais se rappela que pour le bien de la chaîne … et de son salaire, il valait sans doute mieux qu'elle ait un minimum de self contrôle. Un regard à son accompagnateur, elle le vit faire une moue étrange. La confiance régnait … lui aussi avait peur qu'elle ne s'emporte et fasse tout foirer. C'était rassurant de savoir que ses acolytes la soutenaient ! … Trêve d'ironie, elle devait au moins continuer ou plutôt commencer à expliquer à la rouquine la raison de sa venue !

ISEULT ▬ Pour tout vous dire, votre Cup&Cake m'intéresse. Il recèle juste ce que je recherche. Tous les clients semblent vous être fidèle et le service que vous proposez est plus qu'apprécié. Nous pourrions alors développer cet attrait autour d'un reportage regroupant, les perles cachées de Détroit.

Flatter, flatter. On lui avait appris à ne pas trop en dire mais ne pas non plus rester trop évasive. Elle se contentait d'appliquer ce qu'on lui avait appris.

ISEULT ▬ Enfin, puisque les grandes chaînes mettent toujours leur nez là où rien ne les regarde, je peux aussi aller interroger le propriétaire suivant … j'irai trouver un concurrent un peu con pour ce reportage ...

Cela n'était pas indispensable, elle aurait pu éviter ces mots mais ils sortaient bien vite de sa bouche avant d'y avoir été invité … Elle espérait tout de même que la propriétaire-ci verrait dans sa venue, une opportunité pour son cup&cakes, auquel cas, elle pourrait toujours trouver un autre café de ce genre … peut-être moins apprécié …


Spoiler:
 



Dernière édition par Iseult Ainsworth le Dim 1 Avr 2012 - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Leslee S. Madison

AGE : 27
NOMBRE DE CONTACTS : 1499
ANNIVERSAIRE : 04/03/1991
EN VILLE DEPUIS LE : 09/03/2012
AVATAR : Alyson Hannigan




MessageSujet: Re: Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult Sam 31 Mar 2012 - 17:22

Alors là franchement, bravo! Leslee se mordit la lèvre inférieure de honte. C’était bien fait pour elle, la prochaine fois elle se la fermerait et laisserait parler la clientèle pour ne pas mettre de malentendus entre les deux…enfin les trois puisqu’il y a avait de plus, un caméraman qui s’amusait à user de la gestuel facial, n’ayant pas encore prononcé un seul mot. La rouquine vint poser sa paume de la main droite en plein sur son front bouillant. Ouais… quelle conne…sincèrement désolé, c’n’est pas la première fois qu’on m’fait un coup pareil pour tout dire… S’excusa finalement la rousse, pointant ses yeux irrités vers son interlocutrice qui ne perdit pas de temps à lui expliquer la vraie raison de sa visite. Reprenant ses esprits, Less tenta de suivre ce qui se passait réellement. Rêvait-elle éveillée? Ça en avait tout l’air, habituellement c’était justement ses concurrents de merdes qui étaient choisis pour ce genre de reportage ; un immense sourire s’installa sur son doux visage aux traits tirés, franchement bien sûr que cela l’intéressait! M’enfin, cette jeune femme n’avait pas tort, Le Cup&Cake avait ses clients fidèles tous les jours et ça faisait le bonheur de Leslee Sea, qui préparait avec soin chaque commande qu’elle connaissait désormais par cœur.

Évidemment la jeune brunette lui indiqua qu’il n’y avait aucun soucis si cette rouquine ne voulait pas d’un petit coup de pouce niveau publicité, et qu’elle ferait affaires avec celui de l’autre côté de la rue…Ce Joe’s…comme elle pouvait le détester, il avait déjà tenté de mettre le feu à l’arrière-boutique; Madison l’avait surpris, au beau milieu de la nuit, un bidon d’essence à la main, rodant tout près de la porte-arrière, là où la jeune femme montait et descendait tous les jours en compagnie de sa fillette depuis un an maintenant. Franchement elle n’avait rien laissé de côté cette nuit-là…des coups s’étaient fait sentir, tout comme des menaces et des injures. La police avait fini par montrer le bout de son nez, seulement ce ‘’Joe’’ n’était plus dans les parages et sans preuves d’un tel acte, la rousse n’avait tiré rien de bon de ces deux hommes vêtus de bleu… Les sourcils froncés, elle repensa à toute cette histoire; un coup bas était permis. Il ne méritait pas cette petite publicité et puis en plus, ces cafés gouttaient l’eau de vaisselle infecte…c’était carrément du gâchis.

Vous plaisantez? Autant m’passer sur le corps! Répliqua la jeune propriétaire d’un rire nerveux, elle ne laisserait aucune chance à ce crétin de première. Rien ne me ferait plus plaisir de passer aux infos…et puis un peu de pub ça ne ferait pas de mal… S’expliqua à elle-même la rousse, hochant la tête puis jetant un coup d’œil à l’homme qui n’avait toujours pas émit de son depuis son arrivée. J’imagine qu’il a un nom celui-là? Évidemment elle s’en fichait qu’il ait un nom ou pas, simplement elle voulait tenter de se racheter, de lui porter une attention…qui n’aimait pas ca de toute manière?


you know it's never too late










for happy end.
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Iseult M. Ainsworth†

AGE : 30
NOMBRE DE CONTACTS : 1570
ANNIVERSAIRE : 13/01/1988
EN VILLE DEPUIS LE : 12/03/2012
AVATAR : Stana Katic




MessageSujet: Re: Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult Jeu 12 Avr 2012 - 15:49

Au moins avait-elle réussi à faire comprendre à la jeune femme que tout ce qu'elle voulait n'allait pas contre son entreprise. Elle était là, au contraire, pour faire avancer son bijou et lui permettre une meilleure publicité. Tout était dans la compréhension de sa motivation. Iseult ne pouvait rien faire de plus pour tenter de convaincre la demoiselle Madison, comme indiqué sur une broche. Elle avait déjà démontré que ses intentions étaient honorables, pour changer. Bien sûr, elle avait toujours quelque chose à y gagner, elle ne le faisait pas autrement mais cela, la propriétaire n'était pas censée le savoir. La brune sourit déjà en imaginant le bonus qu'elle gagnerait pour avoir trouvé un retournement de situation, pour avoir permis à la chaîne de ne pas se retrouver sans rien. Elle veillerait à ce que cela se sache, elle ne pouvait pas se permettre de faire cela uniquement par bonté et générosité, tout cela était son gagne-pain, elle se devait de garder un certain attachement à l'argent. La concernant, cet attachement se montrait peut-être trop grand mais, cela ne la préoccupait pas.
Enfin, la rousse sembla comprendre le pourquoi de sa venue, elle parut tout à coup gênée de ses agissements précédents. Elle s'excusa. Iseult hocha la tête en signe d'acceptation. Elle n'avait rien a faire de plus, cela suffisait et montrait qu'au final, les dires passés l'importaient peu, seule comptait la compréhension présente qui permettrait d'avancer et de se rendre au but de sa visite, le reportage.
Voulant se jouer encore un peu de la jeune femme, la journaliste laissa entendre qu'elle pourrait tout aussi bien aller voir ailleurs pour faire son émission. Cela l'indifférait … presque. Aussitôt, la jeune propriétaire protesta et plutôt catégorique, exprima son désaccord. Très bien, finalement, Iseult avait gagné, elle l'aurait son petit passage sur le Cup&cake ! Elle ne regretta même pas d'avoir fait une légère frayeur à son interlocutrice. Celle-ci semblait nerveuse et rassurante, la brune lui sourit, aussi gentiment qu'elle put. Autant paraître aimable et conciliante. Elle ne reviendrait pas sur ses mots et n'irait pas voir le commerçant d'à coté, elle préférait amplement devoir parler du Cup&cake.

ISEULT ▬ Je suis bien contente de vous entendre dire cela. Le cup&cake mérite son petit coup de pub comme vous dites. Et moi, cela m'arrange. Cela m'aurait déplu de devoir me diriger de l'autre coté. Je dois dire que leurs cafés sont loin d'être excellents.

Elle ne faisait que dire la vérité et prétendre le contraire aurait été mauvais. Elle y avait bien été une fois chez ce … concurrent, mais rien ne lui avait plu. C'était donc sans grande difficulté qu'elle avait choisi le cup&cake pour sa petite folie de la semaine. Ce n'était pas tous les jours qu'elle achetait une pâtisserie et un café chez un marchand. Elle les faisait elle-même habituellement. Il fallait croire que ce petit changement d'habitude lui était finalement bénéfique. Elle avait son idée de reportage.
A la suite de sa tirade, elle jeta un regard à son acolyte qui restait presque bêtement posté devant l'entrée. D'un regard, elle lui intima d'avancer un peu. Elle aurait besoin de la caméra d'ici peu, il était indispensable à son fonctionnement. Les yeux vrillés sur son collègue, la brune tourna vivement la tête lorsque la propriétaire posa une question. Iseult ne laissa pas le temps à son acolyte de répondre et parla :

ISEULT ▬ Il m'accompagne. Je dois dire que je suis assez nulle pour tout ce qui est réglage et caméra, un caméraman était donc utile. Chris Wallace, mon collègue à la BTV.

Une légère tape dans le dos du dit Chris et la jeune femme sourit à la demoiselle Madison.

ISEULT ▬ Dans le but de prendre l'âme du cup&cake en vidéo, il me faudrait, si vous le permettez, filmer l'intérieur du magasin et bien sûr, vous interviewez. J'ai quelques papiers avec moi qui me permettront de mieux cerner le pourquoi du magasin et aussi de savoir ce que vous souhaitez qu'il soit dit. Il est préférable que vous choisissiez certains aspects du reportage en fonction des avantages du cup&cake.

Elle pouvait tout aussi bien faire tout le travail mais elle préférait laisser le choix. Iseult adorait décider, cela n'était pas le problème mais mieux valait demander l'avis du concerné avant que celui-ci ne décide de se retourner contre la journaliste pour telle ou telle chose qui ne lui conviendrait pas et porterait, selon ses dires, préjudice à son entreprise.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Leslee S. Madison

AGE : 27
NOMBRE DE CONTACTS : 1499
ANNIVERSAIRE : 04/03/1991
EN VILLE DEPUIS LE : 09/03/2012
AVATAR : Alyson Hannigan




MessageSujet: Re: Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult Sam 28 Avr 2012 - 20:25

Leslee reprenait donc tranquillement ses esprits, dire qu’elle croyait à la blague encore une fois…il allait le payer ce Joe c’était plus qu’évident, elle le détestait et il ne payait rien pour attendre! La rouquine revenait donc peu à peu les pieds sur terre, écoutant ce qu’avait à dire la journaliste et son acolyte à la caméra au sujet du reportage qu’elle souhaitait faire sur le Cup&Cake. Hochant la tête aux dires de la brunette, Less faisant de son mieux pour se concentrer malgré la fatigue qui l’habitait depuis six heures ce matin et peut-être même un peu avant étant donné qu’elle ne se souvenait pas tellement avoir fermé l’œil de la nuit…en fait elle tentait de se souvenir ce qu’elle avait fait en compagnie de la JJ…bref, elle hocha doucement la tête, rien de trop rapide pour ne pas prendre un haut le cœur ou des vertiges, mais pour se changer bêtement les idées un peu et retourner toute son attention sur la journaliste qui se tenait devant elle, apparemment prête pour le grand saut.

Enchanté Chris Se contenta de dire la rousse à l’homme qui s’approcha quelque peu des deux filles, comme s’il craignait qu’elles ne le mordent une fois autour, reposant ensuite son regard sur la jeune femme qui continuait de lui expliquer du mieux qu’elle le pouvait en quoi consistait ce reportage et ce qu’elle aurait à faire. Aucun problème, j’suis ouverte d’esprit… et puis j’crois pas avoir autant d’expérience que vous dans le domaine, faites ce que vous avez à faire et puis je verrai bien si je peux fourrer mon nez à quelque part! Conclue-t-elle tout en riant. Elle ne s’y connaissait pas tellement niveau publicité, tout ce dont elle avait fait c’était mettre une affichette dans le journal du coin durant un mois, annonce qu’elle n’avait pas même fait par elle-même pour être bien certaine de ne pas faire de faute de frappes ou autres erreurs stupides de la sorte, qui aurait empêché la clientèle de connaitre son petit café… Bon alors, on commence par quoi? Questionna la jeune femme, abhorrant un sourire resplendissant malgré cette fatigue incessante qui la prenait encore une fois.


you know it's never too late










for happy end.
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Iseult M. Ainsworth†

AGE : 30
NOMBRE DE CONTACTS : 1570
ANNIVERSAIRE : 13/01/1988
EN VILLE DEPUIS LE : 12/03/2012
AVATAR : Stana Katic




MessageSujet: Re: Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult Sam 2 Juin 2012 - 19:23

Voilà qui était arrangé, plus de doute, plus de méfiance. La jeune femme en face d'elle avait compris qu'elle n'était pas là dans un but mesquin. Elle s'arrangeait pour paraître aimable et conciliante, il n'y avait donc aucune raison que la demoiselle Madison se méfie enfin, en théorie. Iseult détailla la patronne. Une chose la chiffonna et elle hésita à en toucher deux mots à la femme. Elle était habituée à ce genre de choses, la plupart de ses collègues en souffraient assez fréquemment, journaliste n'était pas de tout repos. Légèrement cernée, Leslee avait semble-t-il un manque flagrant de sommeil. Si la journaliste se montrait un peu plus humaine, elle aurait pu rapidement retarder le reportage, tout du moins l'interview pour laisser la propriétaire se reposer mais, le temps, c'était de l'argent. Elle ne pouvait se permettre un retard encore plus grand. Elles allaient faire cette interview rapidement, n'usant que de certains plans et prises de vue et ne recueillant que les informations essentielles puis, Iseult pourrait libérer la femme. Elle lui conseillerait de se faire un café ou autre chose et indiquerait à son collègue quels recoins prendre en vidéo. Elle souffla. Ce n'était pas simple tous les jours son métier. Comme beaucoup d'autres bien sûr, mais Ainsworth souffrait un peu de ce travail. Les horaires peu conventionnels, les scripts à observer, les programmes à mettre en place, les incapables à surveiller … non vraiment, ce n'était pas facile tous les jours !
Gardant tout de même une mine réjouie pour ne pas gêner son interlocutrice ou la perturber, Iseult lui laissa le temps d'adresser la parole à son acolyte. L'homme restait bien en arrière, de peur de subir les foudres de la journaliste. Celle-ci se retint de ricaner. Elle le menait pas la bride ! Pauvre homme soumis à la dure loi de la hiérarchie et de la supériorité des femmes … Iseult ne doutait de rien. Sûre de son autorité. Appréciant la sincérité de la demoiselle Madison, la brune réfléchit un instant sur ce qu'il serait préférable de faire en premier. Le sourire éclatant que la jeune femme sortit ne dupa pas la journaliste. Elle était plus que fatiguée, il allait falloir faire plutôt rapidement la chose, auquel cas, la qualité de la vidéo serait moindre.

ISEULT ▬ Et bien, peut-être pourrions-nous commencer par une petite visite des lieux, j'en profiterai pour vous poser quelques questions sur vos recettes, votre façon de procéder, tout ce qui aurait pu vous amener à cette réussite.

On lui avait appris à fonctionner, raisonner d'une certaine façon. Les cours dispensés lui avaient de savoir comment réagir et que dire à la cible de tel ou tel reportage, magazine … Mieux valait le prévenir de ce qui allait se passer, se rapprocher et lui parler caméra éteinte avant que le grand jeu ne commence. Il était plus que fréquent qu'un individu se trouve gêné devant l'objectif, oppressé. La personne pouvait alors rester sur la défensive, être peu expansive. L'interview devenait alors longue et ennuyante. Elle avait appris à éviter cela.

ISEULT ▬ Je pense, si cela ne vous dérange pas, que nous pourrions faire l'interview en même temps que la visite, il faudra donc que Chris nous suive tout du long, la caméra allumée. Et bien sûr, si cela était possible, le jour prochain, par exemple, venir vous filmer vous entrain de faire l'une de vos préparations, cela rajouterait un peu d'authenticité au reportage.



Spoiler:
 


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Leslee S. Madison

AGE : 27
NOMBRE DE CONTACTS : 1499
ANNIVERSAIRE : 04/03/1991
EN VILLE DEPUIS LE : 09/03/2012
AVATAR : Alyson Hannigan




MessageSujet: Re: Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult Sam 9 Juin 2012 - 22:20

Leslee n’était pas du tout dans son assiette, seulement cette petite interview surprise lui faisait le plus grand bien, lui redonnant suffisamment d’énergie pour continuer encore quelques heures. Elle se doutait bien qu’elle n’avait pas l’air resplendissante de santé, surtout sous un éclairage de magasin alors que la pénombre régnait à l’extérieur. Évidemment elle aurait préféré faire cette petite exclusivité le lendemain au matin, elle aurait de ce fait, pu se coucher directement et se réveiller le lendemain, fraîche et prête à tout, simplement elle ne laisserait pas passer sa chance aussi facilement, un trentième café devrait l’aider à continuer la route. Less s’imaginait déjà tomber comme une brique sur son matelas lorsqu’elle finirait par monter chez elle.

C’est parfait, j’n’ai rien contre l’idée! Se réjouit assez facilement la jeune femme complètement en panne d’énergie, bien qu’elle se sentait revigoré depuis quelques minutes. hm…j’peux me faire un café juste avant…y’a pas à dire s’lever tous les jours vers quatre heures du mat c’est pas la joie, mais j’aime mon boulot alors j’men plain pas, c’est la vie hein! Avoua d’un sourire la jeune rousse, s’approchant de la dernière machine de caféine encore ouverte. Vous en voulez? Questionna instinctivement la mère de famille tout en se versant un peu de liquide bouillant dans sa fameuse tasse en stainless, qu’elle na lâchait jamais d’une semelle. Justement… Commenca de nouveau Leslee, ajoutant de la crème à son café pour une des rares fois pour ensuite la reporter dans le réfrigérateur de la boutique. Si vous voulez me voir à l’œuvre faudra que vous vous leviez à l’aube tous les deux, les clients débarquent ici vers les 5h30 et donc le tout ce soit d’être prêt à l’heure…j’commence les préparations à 5 heures et donc le tout est fraichement sorti pour 5 h 25 au plus tard et 28. Personne ne connaissait mieux qu’elle la durée de cuisson des aliments, elle en était persuadée.


you know it's never too late










for happy end.
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Iseult M. Ainsworth†

AGE : 30
NOMBRE DE CONTACTS : 1570
ANNIVERSAIRE : 13/01/1988
EN VILLE DEPUIS LE : 12/03/2012
AVATAR : Stana Katic




MessageSujet: Re: Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult Mer 4 Juil 2012 - 16:43

Laisser faire les choses, les laisser venir. Cela n'était-il pas préférable à forcer la marche et tout prévoir comme si nous étions des entités artificielles ? Avec Iseult, il fallait croire que non. Elle aimait avoir tout un plan dans sa tête, toutes les choses préparées et prêtes à l'emploi. Elle n'aimait vraiment pas l'imprévu. Tout un programme en tête, la jeune femme avait la ferme intention de s'y tenir et à faire cet article en bonnes formes. Le Cup&Cake méritait un peu de publicité, c'était un tel régale de passer par ici lorsque l'humeur se faisait maussade. Sa dernière gourmandise au glaçage rose lui avait laissé un agréable souvenir et le café doucement préparé avait su la détendre amplement. Cette petite boutique pouvait encore voir des jours meilleurs arriver, il fallait juste qu'elle fasse cette interview et ce petit reportage dans les temps.

A peine fatiguée, motivée par le résultat le lendemain, Iseult écouta un instant le calme du soir. Dire qu'elle aurait pu profiter d'une soirée tranquille devant son mini-bar … mais enfin, elle n'était pas mécontente d'être là. Le lieu était vraiment convivial et malgré l'heure tardive, il faisait bon y être. « C’est parfait, j’n’ai rien contre l’idée! ». Cette phrase la sortit de ce moment agréable. Iseult sourit. La jeune femme en face d'elle paraissait habitée d'une nouvelle énergie. Quelque chose de plaisant à constater, une gaieté certaine à l'idée de booster son magasin. A l'origine de cette idée, la journaliste se sentait presque fière d'elle. Il était bien rare qu'elle parvienne à faire ressentir autre chose que de l'énervement, de l'appréhension ou de l'accablement auprès des gens qu'elle côtoyait. Un peu de bonne humeur et de simplicité n'était pas pour lui déplaire ce soir. La jeune femme se rapprocha de son caméraman, envisageant déjà d'allumer l'engin avant d'entendre la demoiselle Maddison parler de café.

ISEULT ▬ Pour ce coté lève-tôt, je ne vous envie pas. J'apprécie mon petit cota de sommeil mais je pourrais m'y habituer … pour les bonnes pâtisseries et le café frais.

Elle avisa la jeune rousse et sa demande.

ISEULT ▬ Oh, non merci, je vais éviter sinon ma nuit risque d'être agitée.

Un regard à son collègue, elle le questionna d'un mouvement de tête désirant savoir si, lui, désirait boire quelque chose de bien chaud. Rarement pleine d'empathie, Iseult savait tout de même faire preuve de savoir vivre et de gentillesse mais encore fallait-il ne pas aller contre son sens. Un regard semble-t-il bienveillant à son acolyte, la jeune femme se prit à observer la rue maintenant que la nuit était entièrement tombée. Pas de citoyen pressé, pas de voiture embouteillée. Un taxi, une enseigne qui clignote, quelques voix au loin appartenant sans doute à des fêtards un peu trop imbibés d'alcool. Détroit la nuit. Rien à voir avec ce que tous côtoyaient le jour. Elle était bien trop peu restée à apprécier ce quasi silence, ce nouvel aspect de sa ville. Bien sûr, elle avait compris depuis bien longtemps, que Détroit n'était pas la Grande Pomme, aucune réputation à tenir, qu'elle sache, jamais sa ville n'avait eu le surnom international de la ville qui ne dort jamais mais enfin, ce silence pouvait apparaître effrayant. Effrayant car c'était dans ces instants de silence pesant où le moindre bruit était sur-interprété que les gens se retrouvaient face à eux-même, une introspection souvent peu flatteuse de la personne, leur renvoyant les erreurs passées d'une vie. Iseult avait toujours vécu cela face au silence. Elle détestait le silence. C'était d'ailleurs pour cela qu'elle avait choisi de conserver son appartement en plein centre ville. « Justement... ». On lui parlait, elle pouvait ramener son regard sur la propriétaire des lieux.

ISEULT ▬ Bien précis tout cela.

Iseult prenait déjà des notes mentalement, de même elle observa la préparation du café de la jeune femme.

ISEULT ▬ On sera là, ça ne peut que rajouter à l'authenticité, je ne louperai pas une telle occasion.

Cinq heures, pas vraiment une première mais pas non plus une habitude. Iseult aurait sans doute du mal à sortir du lit et se vengerait sur son malheureux et fidèle réveil mais elle sera là. Elle sera là et l'article pourra paraître à l'édition de demain, un peu de retard valait mieux que de ne rien fournir du tout.

ISEULT ▬ Alors, commençons ?

Iseult n'osa pas trop empiéter sur le territoire de la propriétaire, d'ordinaire investigatrice elle resta là près de la zone privée, ordinairement interdite au public et qui recelait des secrets de la cuisinière.

ISEULT ▬ Comment vous est venue cette vocation ? Cette envie de faire cela ? Avoir votre propre entreprise ?

Un geste vaste des bras, la journaliste désigna le Cup&Cake en entier. Faire cela, envisager et parier sur la réussite de la boutique, c'était tout de même courageux.

ISEULT ▬ Vous avez un sacré cran ou une sacrée chance qui vous accompagne. Je veux dire, c'est un pari risqué de se lancer dans le commerce ainsi. Le résultat sera ou tout blanc ou tout noir, ça passe ou ça casse comme on dit. Vous deviez vraiment avoir la volonté de réussir.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Leslee S. Madison

AGE : 27
NOMBRE DE CONTACTS : 1499
ANNIVERSAIRE : 04/03/1991
EN VILLE DEPUIS LE : 09/03/2012
AVATAR : Alyson Hannigan




MessageSujet: Re: Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult Sam 7 Juil 2012 - 21:43

Un sourire s’anima sur le doux visage de le rouquine; elle savait très bien qu’elle ne se levait pas avec la grasse matinée, mais elle appréciait réellement ce qu’elle faisait…elle avait certes, au début, tentée d’ouvrir les portes pour sept heure, mais elle avait rapidement constatée que les gens étaient pas mal tous déjà au boulot à cette heure et en avait conclu qu’il serait judicieux d’ouvrir plus tôt. En fait, elle avait beaucoup apprit aussi avec son métier de serveuse chez Starbucks et connaissait désormais les commandes de tous ces clients habituels, ce qui sans aucun doute, instaurait une confiance entre elle et sa clientèle qu’elle chérissait du mieux qu’elle le pouvait; tout de même, elle restait debout jour et nuit pour leur servir les desserts les plus moelleux et le café le plus frais et ces derniers semblaient le prendre en considération.

M’enfin, la rouquine attrapa sa tasse pour la coller illico sur ses lèvres, jamais elle n’aurait de troubles du sommeil, son corps était bien trop affecté par la caféine de toute manière, un de plus ou de moins ne changerait son métabolisme en aucun cas. Commençons. Se contenta finalement de répéter la jeune mère de famille alors que l’homme mettait en marche la caméra qu’il tenait sur son épaule. Puis, elle se senti quelque peu rassurée, non pas par la caméra, mais par la tactique que prenait la jeune femme avec ses questions, qui habituellement avait le don d’énerver Leslee…il fallait l’avouer, la rouquine détestait que l’on se mêle à sa vie privée, surtout avec ce qu’elle cachait; une fuite…un kidnapping… rien de bien joli finalement. En fait, c’est venu de ma grand-mère…j’ai grandi à ses côtés et la voyait pratiquement tous les fins de semaine préparer de bons gâteaux qu’elle me faisait décorer avec mes copines. Elle se souvenait entre-temps tous les moments qu’elle avait eu la chance de passer avec Ruth, juste avant qu’elle ne meurt de son cancer. Jeune, j’étais une vraie pure et dure rebelle, mes parents m’ont même expulsé de chez moi et croyez-moi, je ne me voyais pas du tout dans une boutique de ce genre, mais la passion à sût gagner du terrain il faut croire. Évidemment elle n’en mit pas trop alors qu’elle parlait de ses parents, pour elle, ils étaient tous les deux morts et enterrés. En fait, le Cup&Cake a pris vie un peu grâce à mon ancien proprio, il changeait de pays et devait se départir de son bloc à logements, les acheuteurs qu’il avait désignés on tentés de mettre le tout par terre pour faire des stationnements, j’aurai donc perdu mon chez-moi et je n’avais pas l’envie ni la force de me trouver quelque chose d’autre et avec ma fille…au même moment j’ai quitté mon emploi pour une raison que je ne nommerai pas. Elle rit un brin
Pour tout dire c’est en faisant un cupcake pour ma petite que l’idée m’est venue; relier ma dépendance pour la café et ma passion pour les desserts sucrés, c’est aussi de là qu’est né le nom ; Cup pour tasse de café et puis Cake pour les petits gâteaux que je me hâte de préparer tous les matins!

La jeune femme vint ensuite directement sur les risques d’ouvrir une boutique, Leslee ne se cacha pas pour répondre; Absolument, comme je vous disais tout à l’heure, il y a des gens qui veulent votre mal dans le domaine de la restauration, c’est la loi du plus fort et puis oui, j’avoue avoir pensé à abandonner à un moment. Le coût de la vie est rendu vachement cher et putain que c’est dur de vivre avec les moyens du bar! Elle venait de jurer, elle espérait grandement que cela ne nuise pas à la brunette.

En bref, j’ai misé sur la déco des lieux, la propreté et puis sur la qualité de ce que je prépare, je suis fière de dire que les desserts et le café que je prépare sont des plus frais. Un sourire s’imbiba une fois de plus sur ses lèvres.


you know it's never too late










for happy end.
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Iseult M. Ainsworth†

AGE : 30
NOMBRE DE CONTACTS : 1570
ANNIVERSAIRE : 13/01/1988
EN VILLE DEPUIS LE : 12/03/2012
AVATAR : Stana Katic




MessageSujet: Re: Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult Ven 20 Juil 2012 - 16:34

Le bip de la machine que l'on allume lui tira un sourire, les choses sérieuses débutaient et elle aurait son article, quoi de mieux ? Pas du tout fatiguée, Iseult avait la sensation d'être montée sur pile électrique, prête à courir un marathon. Bien sûr, rien de comparable ne l'attendait mais il pouvait parfois être difficile d'obtenir les informations idéales lors d'une seule et unique interview. Surtout dans ce cas-ci, où les questions n'étaient pas toutes pré-existences. Elle les trouvait sur le tas et avait toujours la hantise de ne pas construire sa phrase convenablement et clairement. Bien sûr, la vidéo pouvait toujours être retouchée et certains mots oubliés ou modifiés mais la valeur de l'interview n'était plus la même dans l'esprit de la jeune femme. Ne prêtant plus garde au caméraman, qui devait selon tout vraisemblance aligner l'angle de prise de vue, la brune commença son questionnaire et resta les bras croisés, un sourire engagent sur le visage. Décidément, Leslee Madison était une fervente admiratrice de la caféine. Enfin, Iseult se doutait que cette certaine dépendance était née des suites de sa nomination au rang de propriétaire. Comme elle le signifiait dans sa tirade, ses horaires de travail n'étaient pas des plus idéaux et s'ils lui convenaient, sans doute que le café avait son lot de responsabilité dans cela.

Tandis que la propriétaire répondait, contant une histoire qui plut d'office à la journaliste, celle-ci profitait de son temps de silence pour prendre quelques notes avec le petit calepin sortis de sa sacoche et préparer les questions suivantes. Bon, finalement sa dépendance au café datait depuis plus longtemps que le cup&cake. Était-ce tout ce qu'elle avait retenu du monologue de Leslee ? Non, bien sûr mais il était toujours bon de mettre à jour ses données, aussi ridicules soient-elles.
Iseult prêta aussi attention au rapport de la jeune femme avec le passé. Évoqué, vague. Elle ne poserait pas plus de questions dessus, cela n'était pas le sujet de l'interview.

ISEULT ▬ Ce qu'on peut dire c'est que vous n'étiez pas prédestinée à ce métier ! Avoir su combiner passion et travail, c'est plutôt formidable.

Elle jeta un oeil à son papier :

ISEULT ▬ Vous parlez de vos préparations et de leur fraîcheur. Vous devez donc choisir les produits utilisés avec soin, comment faites-vous votre choix et que conseillerez-vous à des cuisiniers en herbe qui voudrait tenter le même genre de recette ?

Rien de mieux que de demander l'avis de l'interviewé et de l'inciter à porter des conseils.

ISEULT ▬ Vos horaires diffèrent donc selon les journées ? Quels sont-ils généralement ? Quel genre de clientèle servaient vous le plus couramment ? Vous êtes ouvert aux heures de pointe, je suppose que cela doit aider à rentabiliser le magasin ?


Spoiler:
 


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Leslee S. Madison

AGE : 27
NOMBRE DE CONTACTS : 1499
ANNIVERSAIRE : 04/03/1991
EN VILLE DEPUIS LE : 09/03/2012
AVATAR : Alyson Hannigan




MessageSujet: Re: Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult Mer 25 Juil 2012 - 14:00

La caméra allumée, Leslee était certaine que cela lui embrouillerait l’esprit; elle n’était franchement pas habituée à une telle attention sur elle et encore moins sur son magasin, mais elle ne se sentait pas plus stressée que cela, probablement son manque de sommeil qui la faisait plus ou moins réagir aux projecteurs qu’on lui infligeait… Tentant de se réveiller convenablement, sans toutefois être des plus énervée, Less but une seconde gorgée de café alors que son interlocutrice prenait quelques notes sur un calepin qu’elle avait sorti de son petit sac fourre-tout. Évidemment si elle s’attendait à recevoir des journalistes ici ce soir, elle se serait couchée quelque peu plus tôt la veille et puis n’aurait pas bu autant…enfin bref elle regrettait son geste et puis devait maintenant se concontrer pour répondre correctement aux questions, après tout, des centaines de personnes, voir plus allaient voir cette petite entrevue et elle ne souhaitait simplement pas passer pour une femme qui n’avait aucun intérêt ou aucune envie de faire ce qu’elle faisait du Cup&Cake; Cette boutique c’était sa vie, enfin sa boutique et sa petite fillette bien évidemment. Ce qu'on peut dire c'est que vous n'étiez pas prédestinée à ce métier ! Avoir su combiner passion et travail, c'est plutôt formidable. Elle n’avait absolument pas tort, c’était exactement ça en fait, mais Less se contenta d’hocher la tête, ne trouvant rien de plus intelligent à ajouter devant cette grosse bête qui la fixait depuis quelques minutes.

À peine sorti du bois qu’une seconde question était déjà lancée; Leslee n’était visiblement pas habitué à ce genre de métier et préférait de loin faire des gâteaux dans son coin, poser des questions n’était pas dans ses envies, encore moins y répondre, seulement elle avait accepté cet entretien et se devait désormais de faire avec. Suite à une profonde inspiration et à un mince sourire, la rouquine reprit sa folle aventure. Je privilégie les aliments de la région…mes œufs viennent d’une petite ferme pas loin d’ici qu’on me livre tous les matins, donc pas de surplus, que du frais; comme le lait et le blé en fait. Avoua sans gêne la jeune mère, ces informations ne pouvaient de démontrer son envie d’aider les commerçants des environs et son envie de bien servir ses clients. Ce que je peux conseiller aux cuistots en herbes…hum. Elle prit une pause pour réfléchir, portant son regard sur son cup de café. Probablement de suivre leur instinct… de se balancer de ce que les autres peuvent bien penser et que la cuisine est un art, pas simplement une façon de couper la faim. Y mettre de la fraîcheur, de la couleur… je crois que c’est pas mal ça en gros…faire profiter les gens de notre savoir-faire et de toujours faire de notre mieux pour encore et encore se perfectionner. Elle conclue d’un grand sourire satisfait. Elle avait quelque peu parlé, mais tout ce qu’elle avait dit était réellement pensé.

Vos horaires diffèrent donc selon les journées ? Quels sont-ils généralement ? Quel genre de clientèle servez-vous le plus couramment ? Vous êtes ouvert aux heures de pointe, je suppose que cela doit aider à rentabiliser le magasin ? Voilà qui était une question, ou plusieurs questions assez faciles à répondre. Leslee cligna des yeux puis reprit tout aussi rapidement; Il n’y a pas une journée de pareil dans ce métier. J’ai beau avoir des heures d’ouvertures stables, souvent je dois faire avec les imprévus. Généralement j’ouvre à 5h30, là où est le moment le plus rentable de la journée, jusqu’à 10h le matin, puis je ferme aux alentours de 19 et 21h, dépendamment de la clientèle qu’il y a à ce moment. Les heures de pointes ne sont pas les plus rentables ici, c’est bien plus le matin comme je viens de le dire et puis le soir, lorsque des copains ou de jeunes couples ont envie de prendre un café autour d’une table… Voilà, elle avait à peu près tout dit.


you know it's never too late










for happy end.
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Iseult M. Ainsworth†

AGE : 30
NOMBRE DE CONTACTS : 1570
ANNIVERSAIRE : 13/01/1988
EN VILLE DEPUIS LE : 12/03/2012
AVATAR : Stana Katic




MessageSujet: Re: Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult Jeu 26 Juil 2012 - 10:42

L'interview, c'était véritablement quelque chose qui s'apprenait, on ne naissait pas avec la faculté de poser les bonnes questions comme d'y répondre d'une meilleure manière que d'une autre. Rien n'était inné dans le domaine, si ce n'était le fait d'être bavard et avare de mots. Pour le reste, les cours étaient donnés. Rien de plus normal donc, que Leslee Madison ne soit pas des plus à l'aise et des plus sereine. Elle devait sans aucun doute préférer ses fourneaux à la caméra. Chose qui était inversée pour Iseult. La rousse avait quelques regards inquiets vers la caméra, comme une proie prête à fuir si la bête venait à sauter. La journaliste pouvait bien tenter de la mettre le plus possible à l'aise, ne posant que des questions de formalité et s'éloignant des sentiers de la vie privée, il est des moments où l'appréhension est la plus forte. Ces réponses étaient pourtant franches et plutôt bonnes. Il n'y aurait sans doute aucune retouche à faire de ce coté-ci, la jeune femme mettait suffisamment de sentiments dans ses mots pour que cela apparaisse comme véridique. La dessus, il n'y aurait aucune problème. Pour ainsi dire, la propriétaire avait répondu à pratiquement toutes les questions qui pouvait être posées maintenant. Et puis, vu l'heure, il serait indécent de la retenir plus. La journaliste jeta un regard à son collègue et lui demanda silencieusement si la caméra enregistrait bien tout. Il serait plus que dommage que l'interview soit ratée par faute du matériel défaillant … d'autant plus dommage qu'Iseult passerait ses nerfs sur le caméraman, l'accablant de maux dont il ne serait peut-être pas responsable.

Les conseils prodiguaient par Leslee pour les cuisiniers en herbe donna presque envie à la brune de s'essayer de nouveau aux gâteaux … avant de se rappeler son dernier essai … peu concluant, elle était plus douée pour les patates à l'eau et le café instantané ! Quoique, niveau plat du jour, elle se débrouillait. Enfin, là n'était pas la question. Iseult observa la rousse boire un instant son café. Malgré son engouement, la fatigue perçait ses traits et la journaliste eut un moment de compréhension. Elle finissait tard, commençait tôt. Avec tout ça, sa vie privée en prenait un coup.

ISEULT ▬ Avec ces horaires et les imprévus qui peuvent survenir souvent, votre vie privée ne se retrouve-t-elle pas souvent entre parenthèses ?

C'était un métier contraignant, tout comme le journalisme à vrai dire mais Iseult, sans enfant, sans mari s'en accommodait mais pour ce qui concernait la cuisinière, elle devait faire face sur deux fronts, le magasin et sa fille. S'arranger pour s'occuper de l'un sans délaisser l'autre devait parfois être difficile.

ISEULT ▬ Il ne vous prend pas l'idée d'embaucher du personnel pour être un peu soulagée ?

Le travail était conséquent et de l'aide pouvait être quelque chose d'approprier à demander.

ISEULT ▬ Maintenant que le Cup&Cake gagne en réputation et apparaît même dans une revue traitant des trésors culinaires de Détroit, quelle satisfaction en retirez-vous ? C'est là votre labeur qui porte ses fruits, avoir une certaine notoriété dans le domaine doit certainement vous ravir et même, peut-être, vous poussez à aller plus loin et gagner en ambition ? Vous avez des projets à venir concernant le Cup&Cake ?

Sans doute l'une des dernières questions qu'elle posait. Leslee était fatiguée malgré le café qui la faisait tenir et Iseult … et bien, elle avait un reportage à préparer, un interview à mettre en forme avant de revenir le lendemain pour observer la cuisinière à la tâche. Elle attendit ses réponses, ne désirant pas la couper puis fit part de ce qui semblait être la fin d'une journée chargée et plutôt longue.

ISEULT ▬ Et bien, mademoiselle Madison, je dois dire que je suis plutôt contente d'avoir pu obtenir cette entrevue avec vous. Je pense que nous allons nous arrêter là pour aujourd'hui. Nous reviendrons demain pour vous observer à l'œuvre et terminer cette interview très enrichissante.

Elle lui fit un grand sourire et signifia silencieusement à son collègue que la séance était finie.

ISEULT ▬ Nous serons donc là pour cinq heures demain. Je vous remercie énormément d'avoir bien voulu vous prêter au jeu et accepter d'avoir l'objectif fixé sur vous. Vous avez été parfaite ! Il y en a certains qui ne sont vraiment pas aussi agréable à questionner que vous ! Vraiment merci !

Elle rangea son calepin rempli d'annotation et tandis une main vers la jeune femme, un au revoir dans les normes.

ISEULT ▬ Nous allons donc vous laisser à votre café et votre fermeture que nous avons nettement retardé.

Un petit sourire d'excuse et elle continua :

ISEULT ▬ A demain et, bonne nuit !



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO DETROIT
Leslee S. Madison

AGE : 27
NOMBRE DE CONTACTS : 1499
ANNIVERSAIRE : 04/03/1991
EN VILLE DEPUIS LE : 09/03/2012
AVATAR : Alyson Hannigan




MessageSujet: Re: Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult Sam 4 Aoû 2012 - 12:05

Leslee n’était pas des plus à l’aise face à la camera, mais tout de même elle se trouvait très bonne de pouvoir continuer à tenir debout après ce lock-out complet de la nuit passée…enfin bref, elle avala sa gorgée de café alors que la journaliste continuait à lui poser des questions d’ordre professionnelles. « Avec ces horaires et les imprévus qui peuvent survenir souvent, votre vie privée ne se retrouve-t-elle pas souvent entre parenthèses ? » Par moment, si. Elle marqua une légère pause pour sourire faiblement, émettant un petit rictus qu’elle ne tenta pas même de retenir. Elle repensa à la veille au soir, où elle était arrivée avec pratiquement une heure de retard à son rendez-vous et puis à l’unique quinze minutes qu’elle avait passé avec sa petite Lili… Un peu comme tout le monde je pense… Ajouta ensuite la rouquine pour conclure la question avant de continuer à écouter la prochaine avec attention. Du personnel? Je suis un peu malade en mon genre vous savez, je n’veux pas trop qu’on touche à mes petites œuvres et puis ce serait compliqué de montrer exactement comment les préparer, vous comprenez, je préfère les faires moi –même et être certaine du bon travail et de la fraîcheur, mais oui…j’ai une caissière à temps partielle pour m’aider depuis peu et je n’ai pas peur d’engager d’autres étudiants, tant qu’ils restent loin de mes pâtisseries! Elle rit fortement cette fois-si, se disant qu’elle passerait pour une vraie mégère en lui répondant cela…comme si elle était complètement cinglé et que personne ne pouvait s’approcher de ses cuisines, ce n’était pas tout à fait ça en fait…mais elle se retint, ajoutant un faible sourire pour ne pas se caler davantage. Elle reprit ses esprits doucement. « Maintenant que le Cup&Cake gagne en réputation et apparaît même dans une revue traitant des trésors culinaires de Détroit, quelle satisfaction en retirez-vous ? C'est là votre labeur qui porte ses fruits, avoir une certaine notoriété dans le domaine doit certainement vous ravir et même, peut-être, vous poussez à aller plus loin et gagner en ambition ? Vous avez des projets à venir concernant le Cup&Cake ?» Je vous dirai que je suis amplement satisfaite, longtemps je me suis demandé si réellement ça valait la peine de continuer dans cette direction et de vous voir ici, avec votre collège me convainc totalement; s’il y aura de nouveaux projets pour le Cup&Cake, certainement, mais ce sont des projets que je ne révélerais pas au grand public tant et aussi longtemps que la machine ne sera pas mise en route; on vous a jamais dit de ne pas révéler votre vœux après avoir soufflé les bougies? Taquina la rouquine, se disant que cette dernière comprendrait. C’est ensuite que la brunette à ses côtés lui avoua en avoir assez pour aujourd’hui et qu’elle reviendrait le lendemain pour la voir à l’œuvre, à quoi Leslee n’ajouta rien, se contentant de dire un simple merci et de sourire à pleines dents, heureuse d’avoir été l’objet d’une journaliste connue et puis d’obtenir une belle publicité qui l’aiderait quelque peu à se remettre sur les rails… Pas de soucis, j’ai l’habitude, à demain et faites attention sur la route! Conclue-t-elle tout en déposant son café sur le comptoir qu’elle devrait nettoyer.

TOPIC TERMINÉ & VERROUILLÉ


you know it's never too late










for happy end.
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO DETROIT
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult

Revenir en haut Aller en bas
 

Les trésors culinaires de Détroit ▬ Leslee ϟ Iseult

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jaromir Jagr quitte pour Détroit
» Les lieux lugubres renferment de lumineux trésors. [PV Kyrune et Yasmeen]
» Anecdotes culinaires
» Détroit Red Wings
» Les trésors de youtube

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M NOT PERFECT :: Ϟ Cup&Cake-